Typologies de cols : les cols font leur défilé sur le journal Artesane !

single-image

Vous êtes-vous déjà posé la question de la différence entre un col Mao et un col officier ? Aujourd’hui nous allons mettre tout en oeuvre pour vous éclairer sur les typologies de cols : col officier, mao, chemisier, tailleur… Il y en aura pour tous les goûts !

Vous serez capables de reconnaître et de différencier la plupart des cols et aussi d’en connaître le niveau de difficulté en couture. A la fin de cet article, il ne vous restera plus qu’à apprendre à les coudre avec nos deux nouveaux cours sur les cols « Les savoir-faire couture : les cols » qui vous permettront d’aborder de nombreux cols, du plus simple au plus complexe (eh oui, avouez-le, vous tremblez d’effroi devant un col tailleur !).

Petite précision : même si cela peut vous paraître évident, ne confondez pas le col avec le terme encolure qui désigne la forme de l’ouverture du décolleté du vêtement. L’encolure peut ainsi être carrée, arrondie, en V. Alors que le col, lui, est vraiment une pièce rapportée cousue à l’encolure du vêtement.

Typologies de cols #1 

Le simple et efficace, le col de chemise

Vous le connaissez tous, c’est la star de nos hauts préférés : le col de chemisier. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de vous d’expliquer longuement cette typologie de col mais il a bien quelques particularités qui lui sont propres. 

Quelque termes pour vous échauffer…

  • Pointe de col

La pointe de col, c’est tout simplement ce qui termine le tombant de col. Arrondie pour un style plus féminin, pointue pour un style plus strict, vous pouvez personnaliser votre patron de col pour rendre ce dernier à votre goût ! Pour le montage, pensez à bien cranter tout autour de la pointe et la dégarnir pour qu’elle ait une belle forme.

  • Pied de col

Le pied de col est la plus petite partie qui relie le tombant de col et l’encolure. Sa hauteur peut varier selon le style que vous voulez donner à votre chemise. Si vous montez une chemise avec un pied de col, n’oubliez pas de le thermocoller pour que le col puisse mieux se tenir !

  • Tombant de col

Le tombant de col, c’est bien sûr la partie qui retombe sur votre chemise. Pour un col de chemise traditionnel, les pointes sont souvent plutôt pointues. Mais, le style et la forme peuvent varier et afficher une pointe plus arrondie, avec ou sans boutons, avec surpiqûre, biais etc… À vous de vous amuser !

De la même façon que le pied de col, cette partie est thermocollée pour une meilleur tenue.

Le pied et le tombant de col peuvent être équipés de baleines ou d’empesage pour leur donner une certaine tenue et raideur. C’est le cas pour beaucoup de chemises d’hommes. On retrouve bien sûr ces termes sur la plupart des typologies de cols.

Les différents cols de chemise

typologies de colsDans le commerce, cela vous arrive de voir certains cols de chemise avec des boutons, d’autres avec un tombant très plaqué, certains surpiqués.. ? En effet, il existe plusieurs typologies de cols de chemise, passons ensemble quelques-uns en revue.

  • Le col américain ou col boutonné

Comme l’évoque son nom, il se caractérise par le boutonnage sur chacune de ses pointes. Le tombant de col est ainsi boutonné sur le corps de la chemise.

La minute d’histoire :

Pourquoi l’appelle-t-on le col américain ? Tout simplement, parce qu’il a été inventé par la marque de confection américaine Brook Brothers.

  • Le col amovible

Ancien col maintenant presque disparu de nos garde-robes, le tombant de col est attaché par des boutons au pied de col, d’où son nom. Il était ainsi possible de changer de col selon vos envies.

  • Le col anglais

La particularité de ce col, c’est que les tombants de col sont presque parallèles pour un style plutôt stricte.

La minute d’histoire :

Pourquoi l’appelle-t-on le col anglais ? Le premier homme à avoir arboré ce col est le prince de Galles, Edouard III.

  • Le col baleiné

Comme l’indique son nom, une baleine est glissée dans la couture rabattue des tombants de col lui donnant un aspect plutôt rigide. Ce col est beaucoup utilisé pour les chemises classiques d’homme.

Et côté couture ?

Vous n’avez jamais cousu un col de chemise ? Voici quelques informations précieuses sur son montage.

  • Le pied de col et le tombant de col sont composés d’un dessous (partie intérieur du col) et d’un dessus de col (partie visible du col). Le dessous de col est souvent légèrement plus petit pour que le col se tienne bien après le montage.
  • Vous trouverez souvent qu’une seule pièce de patron de ces deux morceaux mais elles sont à couper deux fois. On entoile en général que le dessous. Ils sont ensuite à coudre en fourreau.
  • Vous allez coudre par la suite le pied de col au tombant de col, puis le tout à l’encolure. L’encolure fait exactement la même longueur que le bas du pied de col.

Apprenez à coudre un col de chemise parfait dans notre dernier cours ici.

Quelques questions et réponses :

  • À quel moment de l’apprentissage se lancer dans la couture d’une chemise avec col ?

Et bien, vous pouvez être débutant.e bien sûr mais nous vous conseillons d’avoir déjà un peu cousu auparavant (une jupe ou bien une blouse par exemple).

  • En combien de temps se monte un col de chemise traditionnel ?

Tout dépend de votre niveau et votre expérience en couture mais cela prend environ 30 minutes. Et parfois un peu plus si le tissu est délicat, si vous ajoutez des surpiqûres etc. Un conseil : PRENEZ VOTRE TEMPS, c’est essentiel pour réussir un col de chemise parfait !

Typologies de cols #2

Le classique, le col Claudine

typologies de cols

Il fait partie des typologies de cols que vous connaissez, il vous donne une allure de petite fille sage : le col Claudine, connu pour ses tombants larges et arrondis. Le nom de ce col provient de l’héroïne du roman de Colette « Claudine à l’école ».  

Et côté couture ?

Ce qui est bien avec le col Claudine, c’est qu’on pourra autant le mettre sur une blouse, une chemise ou bien une robe. Contrairement au col de chemise classique, il n’y a pas de pied de col.

Sa difficulté ? Conserver le joli arrondi du col en le cousant. Nous vous conseillons de faire attention durant la couture de la courbe, et aussi lors du crantage et du repassage.

Aussi, si vous souhaitez une meilleure tenue du col, il est préférable d’enlever quelques millimètres au dessous de col sur le patron (2 ou 3 mm).

Typologies de cols #3

L’élégant, le col châle

typologies de cols

Le col châle ressemble à une écharpe que l’on aurait mise autour de son cou et glissée dans le manteau. Il se croise sur le milieu devant à la manière d’un châle.

La petite particularité de ce col au montage, c’est qu’il est intégré au devant. Il fait partie des typologies de cols assez complexes à coudre. Nous vous suggérons de vous entraîner à coudre des cols plus accessibles comme le col officier avant d’oser celui-ci.

Si vous êtes prêt.e, retrouvez l’apprentissage du montage de ce col sur artesane.com avec notre cours « les savoir-faire couture : les cols, niveau 2 ».

Typologies de cols #4

L’intemporel, le col tailleur

Le col que l’on voit sur la plupart des costumes, il s’agit bien du col tailleur. Quand on parle de col tailleur, il y a forcément un rabat et un revers assemblés ensemble. Ils peuvent tous deux avoir différentes formes pour un rendu différent. Par exemple, vous reconnaîtrez un col tailleur italien à ses pointes de revers et de rabat très pointues.

A l’origine, les cols tailleur étaient seulement cousus sur les manteaux et les tailleurs évidemment. Maintenant, on en voit de partout, même sur les robes et les blouses. D’ailleurs, les robes tailleur sont très tendance depuis quelques années, nous sommes sûrs que vous en avez déjà vu dans les magasins que vous fréquentez.

Et côté couture ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le montage du col tailleur n’est pas destiné aux apprentis.es couturiers.ères. Nous vous conseillons de savoir déjà monter plusieurs cols comme le col de chemise, le col officier ou le col châle.

Il faudra que vous appreniez la technique d’incrustation pour savoir coudre le rabat et le revers sans encombres et que vous vous appliquiez au repassage.

Si parfois, l’étape repassage n’est pas essentiel, pour le montage du col tailleur c’est un passage clé pour sa réussite !

De la même façon que pour la plupart des cols, le col tailleur dispose d’un dessous et d’un dessus de col qu’il faut thermocoller. Nous vous recommandons d’ajouter également du droit fil à 2 mm des bord du revers et du rabat, puis à gauche de la ligne de cassure (ligne sur laquelle le revers se plie). L’idée est que le col se place parfaitement !

Si vous vous sentez prête à l’affronter, Christine Charles vous accompagne dans ce moment important de votre vie pour que vous le montiez comme un.e pro !

Typologies de cols #5

Le drapé, le col bénitier

typologies de colsVous le connaissez sûrement, c’est ce col dont le drapé large et arrondi est disposé sur l’envers faisant penser à une vasque, d’où son nom. Attention, s’il n’y a pas de pièce rapportée, on parle donc d’une encolure bénitier.

Typologies de cols #6

Le gonflé, le col boule

typologies de colsLe col boule est replié et généreusement gonflé. Vous le retrouverez le plus souvent sur vos pulls-overs hivernaux. Il ressemble fortement au col roulé sauf qu’à sa différence, le col boule est très gonflé. Il ne faut pas non plus les confondre au col cheminée qui n’est ni blousant ni replié sur lui-même.

Débutants.es, lancez-vous ! Ils sont tous les trois plutôt faciles à coudre.

Typologies de cols #7

L’urbain, le col camionneur

typologies de colsLe col camionneur est un col montant, l’un des rares à posséder une fermeture à glissière. Selon le style, la fermeture éclaire peut descendre tout en bas du haut, comme un moyen d’ouverture classique. Ce col est souvent réalisé dans des matières épaisses (laine, Néoprène) pour une question de tenue du col.

Typologies de cols #8

Le Vintage, le col cassé

typologies de cols

À la croisée d’un col rabattu et d’un col montant, il dispose de la forme droite d’un col montant mais ses pointes sont rabattues affichant ainsi une ouverture en forme de V. Vous ne porterez pas ce genre de chemises à n’importe quelle occasion, ces dernières font très habillées.

Typologies de cols #9

Le militaire, le col officier

typologies de colsVous le connaissez sûrement mais arrivez-vous à le différencier avec le mandarin et le Mao ? Le col officier est montant composé d’une bande droite cousue autour de l’encolure. Les extrémités se boutonnent en général sur milieu le devant.  Quand le boutonnage se fait de manière asymétrique (donc pas sur le milieu devant), nous appelons ça un col cosaque.

  • L’asiatique, le col mandarin

De la même manière, le col mandarin est une bande étroite cousue sur l’encolure. Les extrémités légèrement arrondies se rejoignent mais ne se croisent pas, voici là toute la différence avec le col officier où les extrémités se croisent pour être boutonnées.

  • Le masculin, le col Mao

Le col Mao se distingue du col mandarin par ses deux extrémités en angle droit qui sont au contraire arrondies sur le col mandarin.

Et côté couture ?

Si les cols sont une première pour vous, vous pouvez commencer par celui-là. Il se coud un peu de la même façon qu’un pied de col.

  • Vous disposez de deux morceaux composant le dessous et le dessus de col que vous coudrez ensemble par le haut de ce dernier. N’oubliez pas d’entoiler le dessous de col pour qu’il tombe bien.
  • Pensez à bien cranter et dégarnir la forme arrondie du col
  • Puis, vous coudrez le col à l’encolure, et le tour est joué !

Vous rêvez d’apprendre à coudre ce col pour progresser dans vos réalisations ? Retrouvez ce col dans notre cours avec Christine Charles sur le sujet «  Les savoir-faire couture : les cols, niveau 1 ».

Typologies de cols #10

Le golfeur, le col polotypologies de cols

Vous avez sûrement un polo dans votre garde-robe ou celle de votre conjoint.e ! Mais pour vous, on se fait un plaisir de vous le présenter : son col rabattu est prolongé sur le milieu devant par une patte de boutonnage servant d’ouverture. Après avoir appris à coudre un col avec notre professeure Christine Charles dans notre cours vidéo sur la question, vous pourrez aussi voir comment coudre la patte polo toujours avec Christine ici.

Apprenez à monter les cols avec brio avec Christine Charles chez Artesane

Vos cols de chemises ou de tailleur laissent à désirer ?

Pas de panique, vous savez maintenant tout sur la plupart des typologies de cols, il est donc temps d’apprendre à maîtriser leurs montages !

Christine Charles, notre professeure de couture, dissipera toutes vos appréhensions avec deux cours techniques pour apprendre et progresser en couture. Nous vous proposons de décliner les différents montages de cols en commençant par les plus simples puis en osant les plus complexes.

Dans le cours de niveau 1 de notre formation « Les savoir-faire couture : les cols« , vous verrez les différents cols plats, les cols officiers et les cols chemisiers.

typologies de cols

Dans notre cours de niveau 2, vous vous attaquerez aux cols de veste et de manteau en apprenant à maîtriser les cols châle et les cols tailleur. Choisissez l’un de nos deux niveaux, selon vos besoins et votre expérience. Bonne nouvelle, les patrons sont inclus dans le cours !

You may like