Tout savoir sur la peinture à l’aquarelle…

single-image

Légère, subtile, délicate, nuancée, poétique… Il s’agit là bien de la peinture à l’aquarelle. Une technique qui nous fait souvent rêver et que nous adorerions maîtriser. Mais qui par sa transparence nous effraie.

À l’occasion de la sortie de notre nouveau cours de peinture animé par celle que l’on ne vous présente plus… Marie-Gabrielle Berland, nous avons souhaité vous préparer trois articles indispensables pour celles et ceux qui souhaitent se lancer en aquarelle. Et puisque nous avons dit indispensable, nous allons entamer cette joyeuse série par, il nous semble, le plus important et ce qui fait toute la beauté de cet art : la peinture à l’aquarelle. Quels sont les caractéristiques de la peinture à l’aquarelle ? Comment la choisir sa peinture à l’aquarelle ? Où en trouver ? Voilà toutes les questions auxquelles nous allons vous répondre sans plus attendre.

Quels sont les composants d’une peinture à l’aquarelle ?

Avant toute chose, parlons un peu de l’aquarelle et sa composition… La peinture à l’aquarelle est composée de pigments, d’un liant soluble dans l’eau et d’additifs pour allier application et conservation. L’aquarelle est une peinture dans laquelle la gomme arabique (le liant) associe des pigments transparents laissant ainsi apparaître le support. C’est pour cela que la peinture à l’aquarelle joue beaucoup avec la transparence et les contrastes.

  • La gomme arabique – le liant

Le travail du liant, comme son nom l’indique est de lier tous les éléments de la matière « aquarelle » afin de lui donner une certaine consistance et adhérence au papier ! Dans la plupart des cas, ce sera la gomme arabique. Si vous vous demandez ce que c’est, la gomme arabique est un épanchement de sève provenant d’un tronc d’arbre de la famille des Acacias. De toutes les gommes, la gomme arabique reste la plus ancienne et la plus célèbre. Les égyptiens l’auraient utilisé dès 2650 avant JC pour s’assurer de l’adhérence des bandages sur les momies… Eh oui… ! C’est notamment grâce à elle que vos couleurs seront transparentes, claires et brillantes !

Elle est cependant parfois remplacée dans la peinture par de la dextrine (glucide provenant de la dégradation de l’amidon), meilleur marché que la gomme arabique…

  • Les pigments

Les pigments peuvent être naturels ou synthétiques, c’est bien sûr eux qui jouent leur rôle d’agent colorant.

Dans le commerce, vous trouverez deux gammes d’aquarelle : fine et extra-fine. L’aquarelle fine est plus destinée aux débutants. Les pigments de l’aquarelle extra-fine sont plus concentrés, les couleurs seront donc plus saturées (et lumineuses)… Forcément plus les pigments de votre palette seront recherchés, plus le prix de la peinture sera élevé.

Quant à l’agent liant il sera souvent de meilleur qualité dans de l’aquarelle extra-fine. Si vous débutez, vous pouvez tout à fait choisir de la fine (le résultat sera tout à fait satisfaisant) mais si vous comptez vous y mettre plus sérieusement, nous vous conseillons vivement d’investir directement dans une aquarelle extra-fine. Vos aquarelles seront d’autant plus éclatantes !

  • Les adjuvants

Les adjuvants vont faire en sorte de paramétrer les caractéristiques de la peinture. Par exemple, pour conserver son humidité, on va y ajouter un agent mouillant qui sera dans la plupart des cas la glycérine ou le miel (plus rare car bien plus cher…). Pendant le séchage, la glycérine et le miel vont permettre à la couche de peinture de ne pas se fendiller et de rester bien lisse. Vous trouverez dans votre peinture d’autres additifs permettant également la conversation de la peinture dans le temps.

  • Le diluant

Nous pensons que vous l’avez deviné… Non ? C’est l’eau !

Quelles sont les caractéristiques de la peinture à l’aquarelle ?

Maintenant que nous comprenons bien mieux la composition de l’aquarelle, passons en revue quelques unes de ces caractéristiques, cela vous aidera à mieux l’appréhender.

  • La luminosité

Un des facteurs importants de la peinture à l’aquarelle est la luminosité… Il s’agit de la clarté maximale d’une couleur à sa saturation optimale. En fait, il s’agit seulement de l’éclat d’une couleur quand elle sort du tube, avant même que vous la diluez avec de l’eau. Pour chacune des familles de couleurs (jaune, rouge, bleue..etc), vous trouvez des couleurs à luminosité très diverses. Il faut aussi que vous sachiez que ce facteur est généralement associé à celui de la transparence. Plus la transparence d’une couleur est importante, plus cette dernière sera lumineuse !

  • La transparence

Tout bon artiste en devenir se doit de reconnaître les différents pigments ainsi que leur transparence afin de la mettre à profit. En effet, le liant -la gomme arabique dans la plupart des peintures à l’aquarelle- est transparent ce qui explique la luminosité maximale que vous apprécierez dans la plupart de vos aquarelles. Cependant, tous les pigments n’ont pas le même degré de transparence. Par exemple, les verts et le bleus seront d’une belle transparence tandis que les jaunes et les rouges seront relativement opaques. Le rouge de camdium est plus opaque que toutes les autres couleurs de l’aquarelle !

C’est donc un élément à prendre en compte si vous vous lancez en aquarelle. Entre la transparence et la luminosité, voilà sont les deux caractéristiques que vous devez retenir.

  • La solidité de la teinture

Certaines peintures à l’aquarelle vont teindre votre papier plus solidement. Ce n’est pas forcément une bonne chose, car un excès de teinture peut démontrer la présence de teintes plus éphémères que vous devez à tout prix éviter. Vous devriez normalement être capable de dégrader la couleur d’une tâche jusqu’à ce que cette dernière disparaisse complètement. Attention cela peut se révéler parfois plus difficile pour certaines couleurs qui sont plus opaques et donc moins transparentes…

Comment se procurer de la peinture aquarelle ?

Vous trouverez de la peinture à l’aquarelle très facilement dans le commerce, chez Cultura par exemple. Voici une liste non exhaustive des marques de bonne qualité que vous trouverez sur le marché :

  • Winsor & Newton
  • Sennelier
  • Titan
  • Schmincke
  • Old Holland
  • …etc
  • Les tubes et pastilles

Toutes ces marques proposent deux types d’aquarelles : l’une soluble à l’eau et l’autre de consistance crémeuse. Vous pourrez vous procurer l’aquarelle crémeuse en tube individuel, à l’unité dont vous vous servirez grâce à des palettes à alvéoles. Ils existent en général de trois tailles différentes selon les marques.

Pour ce qui est des godets ou pastilles d’aquarelles, vous les trouverez dans des boites le plus souvent métalliques 6, 12 ou 24 godets. Cette solution est aussi très pratique puisque vous pouvez remplacer facilement chacun de ces godets : ils sont aussi vendus à l’unité. Mais généralement, ces boites durent très longtemps. Marie-Gabrielle, notre professeure de dessin a toujours sa boite de 12 godets qu’elle garde précieusement depuis l’enfance, c’est pour dire ! Certaines sont même dotées d’accessoires comme des pinceaux par exemple.

Alors tubes ou pastilles ? Tout va dépendre de vos goûts car on trouve des tubes et des godets de qualité similaire. L’avantage avec les tubes, c’est que vous pourrez utiliser la couleur de manière très saturée et faire des mélanges plus facilement. Lorsque vous travaillez avec les godets, la couleur est parfois plus difficile à extraire en abondance ce qui rend vos mélanges plus délicats. Cependant, ils vous permettront de prendre la dose exacte de couleur sans faire de gaspillage. Plus compactes, ils sont aussi plus faciles à transporter, c’est donc des alliés idéaux pour peindre en extérieur.

Enfin, sachez que les larges pinceaux seront difficilement utilisables avec les godets alors que les tubes supportent toutes tailles de pinceaux !

  • Les palettes

Votre palette est généralement composée d’un plateau pour les mélanges et d’alvéoles pour recevoir les couleurs. Faites en sorte qu’elle soit transportable mais dotée d’une capacité de stockage suffisante ! Pour ce qui est de la taille, tout va dépendre du type de format que vous allez peindre et de l’abondance de couleur nécessaire. Si vous aimez peindre des objets, inutile qu’elle soit trop imposante…!

Pour faire vos mélanges, nous allons vous énoncer quelques possibilités. Le mieux est de tester et de voir ce qui vous convient le plus ! Ce qu’on peut déjà vous dire, c’est que si vous aimez faire de grands lavis, choisissez une palette dotée de creux profonds. Pour des peintures plus petites mais avec plus de détails, il faudra préférer une palette avec des alvéoles moins profondes mais en plus grand nombre pour rester précis dans les teintes utilisées. Enfin, vous aurez besoin d’une palette blanche pour mieux apprécier les teintes de vos couleurs !

  • Boites métalliques : elles possèdent souvent des alvéoles métalliques dans lesquelles vous pourrez séparer vos mélanges.
  • Palette en aluminium à alvéoles
  • Emballages en plastiques en tout genre (oeufs, framboises…etc)
  • Assiette de faïence

Cette liste est non exhaustive… En fait, il suffit que vous ayez un objet qui présente une surface lisse, imperméable et de couleur clair afin de bien imaginer et anticiper la teinte que vous allez avoir sur papier !

  • Les nuanciers

Pour choisir les couleurs que vous souhaitez avoir dans votre palette, il existe ce que l’on appelle des nuanciers. Il existe par exemple chez Winsor et Newton plus de 80 couleurs différentes, comportant des dizaines de jaunes, de bleus, de verts etc… Bien sûr, vous n’aurez pas besoin d’autant de nuances. Il vous faudra choisir celles qui vous paraîtront indispensables à votre palette ! Ce choix évolue avec la pratique. Beaucoup de nuanciers sont fait avec de la véritables aquarelles ce qui vous permet d’observer la teinte et le rendu tels qu’ils le sont vraiment. Et rien de vous empêche de réaliser votre propre nuancier, nous vous avons d’ailleurs préparé un article à ce sujet, alors n’hésitez pas à le consulter !

Notre cours vidéo : 20 techniques pour débuter en aquarelle

Vous avez toujours rêvé de vous mettre à l’aquarelle? Avec Marie-Gabrielle Berland, découvrez comment manier la peinture à l’aquarelle par le biais de 20 techniques amusantes et très formatrices ! Vous apprendrez notamment à gérer la couleur, à réaliser un glacis, à faire fuser la couleur, à dessiner des textures, à réaliser une ombre propre ou une ombre portée… Ce n’est pas tout ! Vous allez appliquer ces techniques en peignant des objets de votre quotidien pour réaliser votre propre cabinet des curiosités ! Rendez-vous sur Artesane.com

Un avant-goût de ce cours vidéo

 

You may like