Rencontre avec Margaux Soulier, professeur de crochet

single-image

Prénom, Nom

Margaux Soulier

Profession

Créatrice/administratrice de Saisons, commerce en ligne de décoration et accessoires.

Formation

J’ai fait des études de lettres en vue de devenir prof de Français, travaillé dans le commerce puis dans l’édition de patrons de couture avant de créer Saisons. Pour le crochet, je suis autodidacte : Internet, de bons bouquins et des kilomètres de brides m’ont appris ce que je sais !

Enseignement

Je donne régulièrement des cours de crochet “en live” à l’atelier Aime comme Marie et j’organise (avec Marie toujours) un tricothé mensuel depuis plus de 5 ans.

Bibliographie

Comme je pratique aussi la couture, j’ai cosigné un livre intitulé Bracelets  à coudre aux éditions Le Temps Apprivoisé. Je n’ai pas de publications en rapport avec le crochet en revanche je crée moi-même les modèles d’objets déco pour les cours que je donne. J’aimerais beaucoup avoir un jour l’occasion de les réunir dans un ouvrage… Si un éditeur passe par là !

Sur internet

Vous retrouverez mes tribulations quotidiennes, pro et perso, sur Instagram sous “margaux_saisons” et pour découvrir mon travail c’est chez www.saisons-lafabrique.com !

Je crochète avec Margaux, un cours de crochet débutant

Apprenez à crocheter votre décoration avec Margaux Soulier sur Artesane

Margaux, comment t’es-tu prise de passion pour les créations textiles et le crochet notamment ?

Aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours aimé bricoler. Tous les “loisirs créatifs” m’intéressaient et j’ai d’ailleurs imaginé une épouvantable ligne de portefeuilles en carton vers l’âge de 8 ans. Heureusement que j’ai un peu progressé depuis. Le crochet est venu plus tard : à la naissance de ma fille, en plein boom des blogs, j’ai eu envie de fabriquer sa layette, je me suis lancée au crochet et n’ai jamais décroché (hum hum) depuis.

Pourquoi as-tu accepté de te lancer dans l’aventure Artesane ?

Parce qu’Annie m’a suppliée, ha ha ! Non en réalité, j’aimais l’idée de sortir de ma zone de confort et de me confronter à cet exercice très nouveau pour moi… Je n’ai pas été déçue du voyage : il m’a fallu puiser énergiquement dans mes ressources pour surmonter le trac. J’espère que le résultat est à la hauteur des attentes des élèves virtuels car au bout du compte, c’est bien cet échange de savoir-faire qui me motive.

Je crochète avec Margaux, un cours de crochet débutantLa jolie veilleuse du cours de crochet de Margaux

Quel objet déco que tu as réalisé préfères-tu et pourquoi ?

J’ai un petit crush pour l’abat-jour relief, le 3ème proposé dans le cours. En le voyant terminé et après m’être un peu battue avec lui durant la période d’élaboration, je me suis dit “tiens, ça, j’aurais pu l’acheter si j’étais tombée dessus dans un magasin”. Quand je ressens ça, c’est que je suis contente de mon boulot.

Quel point de crochet préfères-tu ?

J’aime beaucoup le jeu de brides en relief que j’utilise pour l’abat-jour tulipe, j’en case un peu partout!

Les jolis objets de la boutique Saison de Margaux

D’où te viennent tes inspirations ?

Évidemment de la source inépuisable que représente Internet mais aussi beaucoup des magazines de déco et de mon goût pour les objets vintage (voire kitsch !)

En quelques lignes, qu’est-ce qui te rend la plus heureuse quand tu donnes des cours ?

J’adore voir le petit déclic du crochet opérer chez un débutant ! Quand un élève me dit “ah mais en fait c’est super facile, j’adore” je sais que ça y est, j’ai semé une petite graine qui pourra apporter du plaisir.

Et toi, qu’as tu envie de demander à tes élèves cachés de l’autre côté de l’écran? Tu as le droit à une question !

L’épineuse question serait de savoir s’ils ont assez de coins sombres à habiller chez eux !!! Ils auront bientôt plus de luminaires au crochet qu’il n’en faut pour éclairer Versailles…

You may like