Recyclage d’une chemise Kiloshop : on s’est prêté au jeu !

single-image

Et si nous aussi, nous nous prêtions au jeu du défi recyclage ? Kiloshop nous a donné un défi, celui de transformer une vieille chemise usée pour homme. Nous avions envie d’une chemise revisitée, féminine et tendance. Découvrez-la sous un nouveau jour avec ce relooking complet ! Restez avec nous pour un pas-à-pas !

Nos envies

Avec l’équipe, nous avons flashé sur cette belle chemise en coton texturé bleu clair et un foulard soyeux rouge vif que l’on a trouvés lors de notre visite chez Kiloshop. Nous avons cru en leurs potentiels pour en faire une belle robe féminine et évasée. Notre challenge était surtout de la FÉ-MI-NI-SER!

Comment as-ton procédé ?

  • Nous avons débuté par un premier essayage. Pour commencer, nous avons mis une ceinture à la taille et nous avons remarqué qu’il y avait bien trop d’amplitude. Nous nous sommes dits que ce serait très joli de faire de grands plis pour marquer la taille et que nous pourrions les reproduire sur le bas de la robe pour l’évaser un peu.
  • Cela rendait très bien mais cependant, la carrure restait vraiment large par rapport à la taille et les manches très longues. C’est alors que nous avons eu cette idée : et si, nous faisions de sa largeur au niveau du buste un détail très mode ? Nous avons donc commencé à former des épaules façon Isabel Marant, ce qui a réglé à la fois notre problème de largeur de buste et de longueur de manches.
  • Nous avons puisé notre inspiration pour le foulard dans les marques de prêt-à-porter. C’est assez tendance en ce moment d’ajouter un empiècement foulard au bas de sa robe. Ce que nous aimions c’est apporter une touche de couleur et une opposition de matières qui viendra ajouter gaieté et élégance à notre robe.

Recyclage : le pas-à-pas

Nous avions toutes nos idées suite à notre essayage. Il ne nous restait plus qu’à se mettre à la couture!

Étape 1 : on forme les épaules

En l’essayant, nous avons rentré la tête de manche à l’intérieur de l’épaule de manière à ce que cela tombe bien puis nous l’avons épinglé. Plutôt que de faire des couture visibles, nous avons pris parti de faire les points le long de la couture épaules. On aurait pu mettre des épaulettes pour une robe encore plus pointue.

Étape 2 : on coupe la chemise à la taille

Après avoir formé les épaules, nous l’avons réessayé en plaçant un mètre ruban sur la partie la plus fine du but de Myriam. Nous avons mis des repères à la hauteur de la taille que nous venions de définir, puis nous avons coupé tout le long. Nous avons fini par un surjet.

Étape 3 : on forme des plis et on assemble la jupe au haut

Une fois la chemise coupée, nous avons bien veillé à conserver le bas de la chemise qui va servir pour le bas de la jupe. Nous avons placé des plis symétriques de chaque côté formés grâce aux volumes des épaules. Nous avons cousu les plis et nous avons replacé au même endroit les plis de la jupe.

Enfin, nous avons cousu la jupe au buste endroit contre endroit, en veillant à ce que les plis et les coutures soient bien en face à face.

Étape 5 : on découpe le foulard à la bonne longueur et largeur

En essayant la chemise, on a constaté qu’il manquait une longueur de 15 cm à la jupe. On a donc découpé un rectangle de 15 cm de longueur (+ couturage et valeur d’ourlet) et qui a pour largeur celle du bas de la robe.

Étape 6 : on coud la foulard en bas de la robe

Après avoir surjeté le bord supérieur du foulard, nous avons cousu contre endroit le foulard en bas de la robe. On a fini en ouvrant la couture et en repassant scrupuleusement.

Étape 7 : on finit par finir la patte de boutonnage puis on fait un ourlet.

Dernière étape… Nous avons reformé la patte de boutonnage puis fait un point invisible à la main et nous avons cousu un ourlet de 3 cm. Pour ne pas qu’elle s’ouvre nous avons fait un petit point invisible à l’intérieur au niveau du foulard.

recyclage chemise

TA-DAH! D’une chemise ultra large, nous avons une jolie robe cintrée et évasée qui vole au vent ! On n’a maintenant qu’une envie : la porter et relooker toutes les vieilles chemises de nos vestiaires… Pas vous ?

You may like