Quels pinceaux choisir pour faire de l’aquarelle ?

single-image

Légère, subtile, délicate, nuancée, poétique… Il s’agit là bien de la peinture à l’aquarelle. Une peinture qui nous fait souvent rêver et que nous adorerions maîtriser. Mais qui par sa transparence nous effraie.

À l’occasion de la sortie de notre nouveau cours de peinture, animé par celle que l’on ne vous présente plus… Marie-Gabrielle Berland, nous avons souhaité vous préparer trois articles indispensables pour celles et ceux qui souhaitent se lancer en aquarelle. Après la peinture à l’aquarelle et le papier, c’est maintenant au tour d’un élément sans lequel vous ne pourrez pas peindre… Le pinceau !

En allant dans un magasin d’arts créatifs, nous comprenons qu’il est parfois difficile de se repérer face au vaste rayon de pinceaux en tout genre. Nous vous aidons à y voir plus clair ! Tout d’abord, ne vous trompez pas, dirigez-vous vers les pinceaux destinés à l’aquarelle. Ne choisissez surtout pas des pinceaux pour l’acrylique ou la peinture à l’huile. Les poils sont beaucoup plus rigides et ne conviennent pas du tout à la technique de l’aquarelle.

Maintenant que vous êtes au bon rayon, il est temps de vous poser les bonnes questions : quelles sont les caractéristiques d’un pinceau ? quelle forme de touffe de pinceau choisir pour l’aquarelle ? quelle taille adopter ? où en trouver ? Nous allons vous répondre sans plus attendre.

Comment se compose un pinceau ?

Nous allons commencer en douceur en étudiant la composition d’un pinceau et la qualité exigée de ses composants… Vous remarquerez qu’un pinceau est composé d’un manche, d’une virole et d’une touffe de poils.

  • La touffe

La touffe est un des éléments les plus importants pour choisir un pinceau de qualité. Il s’agit d’un faisceau constitué soit de poils naturels ou de fibres synthétiques. Ce faisceau est contenu à l’intérieur de la virole, le cylindre de laiton chromé relié au manche. Il y a beaucoup de différentes formes de touffes et c’est souvent pour cela qu’on est un peu perdu au moment de choisir un pinceau, non ? La touffe peut être arrondie, droite, biseautée, plate, en éventail… !

Pour de l’aquarelle, la touffe d’un pinceau doit être capable de transporter une belle dose de peinture diluée et doit aussi retrouver sa forme d’origine après usage. La pointe de la touffe doit vous permettre de faire des tracés fins et précis. Aussi, lorsque vous peigniez, la peinture doit se poser délicatement de manière homogène et continue. Il doit laisser la dose de couleur couler très progressivement.

  • Le poil

Toutes les touffes se compose ainsi : une racine qui part de la virole, la partie centrale ou corps du poil et la pointe qui est tout simplement l’extrémité du poil. C’est cette dernière, la plus fine, qui va offrir à l’artiste le maximum de précision au moment de peindre.

  • Le manche

Vous le trouverez dans la plupart des cas en bois mais aussi en bambou et en résine pour les plus originaux. Si vous souhaitez avoir des pinceaux de qualité, il faut choisir ces derniers recouverts de couches de vernis afin de les protéger. PS : le numéro sur le manche indique la taille du pinceau.

Quelle est la différence entre le pinceau naturel et synthétique ?

Dans le commerce, vous trouverez deux qualités de pinceaux : les fibres naturelles et les synthétiques. Alors, est-ce que le synthétique est vraiment à proscrire ?

  • Le naturel

Les pinceaux fabriqués à partir de poils naturels et à prix accessibles proviennent le plus souvent du bœuf (poils marron tirant vers le rouge), de putois (poils rêches de couleur noire) ou encore de blaireau (poils jaunes allant vers le noir). La meilleure qualité qui existe (mais attention au prix qui pique…) sont les pinceaux faits à partir de martres originaires de Sibérie. Leur pointe est fine pour un tracé parfait et leur partie centrale permet de stocker une grande quantité de peinture diluée… Comptez plutôt 30€ pour un pinceau de taille moyenne.

  • Le synthétique

Le poil synthétique est composé de monofilaments en polyamide. Les fibres vont alors imiter la forme en pointe de l’extrémité de la touffe, la forme conique du poil et bien sûr toutes les couleurs de fibres naturelles…

  • Naturel ou synthétique ?

Les fibres synthétiques imitent maintenant assez fidèlement les fibres naturelles. Cependant, elle ne parviendront peut-être pas à contenir la même dose de peinture et à conserver la pointe du pinceau après usage. Malgré tout, il existe des pinceaux en fibres synthétiques avec un très bon rapport qualité/prix, ce qui en fait un outil beaucoup utilisé des artistes. N’ayez donc pas peur d’opter pour du synthétique !

Quelle forme de touffe de pinceau choisir pour l’aquarelle ?

pinceau

Vous trouverez d’innombrables formes de touffe. Des touffes arrondis à celles en forme d’amande et de langue de chat, en passant par les touffes carrées et plates, toutes celles-ci comportent des caractéristiques distinctes qui vont apporter un tracé et une touche unique. Nous vous conseillons d’investir en premier lieu dans un pinceau rond de qualité de taille moyenne. Dans un second temps vous pourrez aussi acheter un pinceau rond de petite taille (si vous aimez réaliser de touts petits formats) ou un pinceau plat (si au contraire vous affectionnez les très grands formats).

  • Le pinceau rond

Le plus souvent, c’est le pinceau rond qui est utilisé en aquarelle ! Pourquoi ? Grâce à la forme de sa touffe, il permet d’effectuer des aplats de couleurs larges mais aussi de tracer des lignes extrêmement fines. C’est le pinceau le plus polyvalent ! Dans le cours d’aquarelle, animé par Marie-Gabrielle, vous serez amené à réaliser de larges tâches et des traits beaucoup plus fins. Le pinceau rond est idéal pour cela puisque vous arriverez aisément à faire tous les exercices avec.

  • Le pinceau plat

La touffe plate va servir à étaler la peinture sur une zone plus étendue que la touffe ronde. Il est utile lorsqu’on veut réaliser de larges aplats de peintures, réaliser des fonds, des ciels ou lorsqu’on travaille à grande échelle.

  • La taille

En ce qui concerne les tailles, il n’y a pas de règle : chaque fabricant possède sa propre échelle. Une taille 5 chez une marque ne correspond pas forcément à une taille 5 chez une autre marque. Les aquarellistes qui travaillent sur des carnets (type A6, A5, ou A4) utilisent en général un pinceau de taille moyenne pour placer les grandes masses et un de petite taille pour les détails.

Mais quelle marque choisir ?

Marie-Gabrielle affectionne particulièrement la marque Raphaël (gamme 805 ou 803) qui propose des pinceaux d’excellente qualité. Ces pinceaux lavis en poils naturels (803) ou en poils synthétiques (805) ont la particularité de retenir beaucoup de volume d’eau. Vous pouvez ainsi déposer sur le papier une grande quantité de matière avant de devoir à nouveau plonger votre pinceau dans l’eau. Ils permettent un travail rapide et spontané !

Comment nettoyer son pinceau à aquarelle ?

À chaque séance, n’oubliez pas de nettoyer vos pinceaux pour qu’ils durent dans le temps, quel que soit le type de poils que vous avez choisi ! Il vous suffit de les rincer à l’eau et au savon puis de les essorer du bout des doigts tout en réajustant la pointe. Disposez-les à plat pendant qu’ils sèchent. Si vous ne le faites pas, l’eau va s’écouler à la base du pinceau et abîmer les poils. Une fois secs vous n’avez plus qu’à les stocker dans des bocaux avec la touffe positionnée vers le haut bien entendu !

You may like