Progressez rapidement en arts graphiques

single-image

Il vous reste quelques semaines avant de retourner à votre quotidien habituel, et vous souhaitez progresser rapidement en dessin, aquarelle, peinture ou autre technique. Cela tombe bien, nous vous avons concocté une liste de 10 conseils simples, mais particulièrement utiles pour améliorer vos compétences en peu de temps, quels que soient les arts graphiques auxquels vous vous adonnez !

1. Osez vous lancer

La leucosélophobie (plus connue sous le nom de syndrome de la page blanche) ne s’applique pas qu’aux auteurs, vous en avez même sûrement déjà fait l’expérience en entamant un dessin ou une toile. Pour y remédier, forcez-vous à démarrer : vous ne produirez peut-être pas d’œuvre de maître dès le départ, mais vous aurez fait le premier pas, et le plus important. Ce n’est qu’en vous exerçant que vous parviendrez à développer votre imagination et apprendrez à créer plus facilement, plus rapidement. Il est fréquent de ne pas savoir par où commencer, mais une réalisation vaudra toujours davantage qu’une page vierge, souvenez-vous en !

2. Sortez de votre zone de confort

Après avoir réalisé quelques esquisses, ou être venu.e à bout d’une nouvelle création après de longues heures de travail appliqué, vous vous rendrez peut-être compte, avec une pointe d’amertume, que vos projets se ressemblent (trop). Il est certes particulièrement satisfaisant d’apprendre à maîtriser une technique particulière, mais cela ne doit pas se faire au détriment des autres. Qui sait, vous vous prendrez peut-être de passion pour la gouache ou l’art digital après des années passées à ne dessiner qu’au fusain par exemple. En plus de cela, vous ouvrirez votre champ des possibles, et parviendrez à transmettre de nouvelles émotions au travers d’œuvres radicalement différentes, ou en mêlant diverses techniques. En somme, élargir votre domaine de compétences ne pourra qu’apporter de la fraîcheur et de la nouveauté à vos réalisations.

Image tirée du cours Dessinez ! 14 exercices pour libérer votre créativité

3. Ne cédez pas à la folie des grandeurs !

Vous fourmillez parfois d’idées, et c’est tout à votre honneur ! Dès lors, il peut être tentant de se tourner vers des réalisations XXL, débordant de détails, laissant la place confortable dont votre imagination a besoin pour s’exprimer pleinement… Retenez simplement que de plus grandes œuvres rendent la cohérence des volumes plus difficile, et que la surenchère de détails peut noyer le sujet principal que vous traitez. Il est donc plus sage de commencer par de petites réalisations en arts graphiques : vous aurez tout le temps de réaliser des toiles à faire pâlir Géricault lorsque les petits supports ne vous poseront plus de problème.

4. Entraînez-vous régulièrement

À l’instar des marathoniens et autres athlètes de haut niveau, l’art sous toutes ses formes nécessite de la pratique : le dessin et la peinture n’y dérogent pas. Nul besoin de vous entraîner chaque jour des heures durant, mais des exercices réguliers, tels que des esquisses de passagers du métro, ou des croquis architecturaux vous aideront à vous familiariser avec vos outils, et à développer vos aptitudes. Au fil du temps, vos traits deviendront moins hésitants et vous intégrerez certaines informations capitales sur les proportions, qui vous resserviront à chaque séance.

5. Repérez les formes générales de votre sujet

Un croquis préalable vous sera toujours d’une grande aide, et la plupart du temps, il se construit en repérant les formes qui nous entourent. Aviez-vous remarqué à quel point un visage, si complexe à retranscrire de façon réaliste, s’avère bien plus simple à dessiner lorsque vous l’étudiez d’un autre œil, par le prisme des formes ? Un long ovale serti d’un triangle en son milieu sera un bon début, vous n’aurez qu’à les retravailler par la suite pour leur donner une forme plus organique ! N’oubliez simplement pas de ne pas trop appuyer sur la feuille lors du croquis afin de pouvoir effacer vos traits de construction…

6. Acceptez les imperfections de votre création

Si vos réalisations sont parfaites… Que faites-vous ici ? Apprendre à maîtriser les arts graphiques nécessite une certaine modestie. Évidemment, vos premiers essais ne seront pas forcément merveilleux, les dix suivants non plus, mais acceptez ces imperfections, apprenez à en jouer et à les intégrer à vos créations. Au fil du temps, vous réaliserez que ces détails déplaisants disparaissent peu à peu, et mieux encore, vous constaterez avec bonheur le chemin que vous aurez réalisé.

7. Ne vous comparez pas aux autres

Les réseaux sociaux – notamment Instagram et Pinterest – nous bombardent constamment de créations spectaculaires : il est alors très simple de se laisser aller, de sombrer dans l’autocritique et de céder au désamour de son propre travail. Il est donc important de ne pas se comparer, car chacun.e possède son propre style et il est impossible d’exceller dans tous les domaines. En revanche, s’il est absurde de se comparer aux autres, il est très intéressant comme nous l’avons dit plus tôt de constater ses progrès, pensez-donc toujours à noter la date de réalisation au dos de votre création !

8. Ouvrez-vous à de nouvelles sources d’inspiration

« L’inspiration est partout » : retenez bien cet adage, car il vous servira beaucoup en arts graphiques. La photographie, l’architecture, la mode, le tatouage, la danse, les musées et tant d’autres : tous sont des sources d’idées intarissables. En vous ouvrant à la nouveauté, à des visions différentes portées sur les choses, mais aussi à d’autres artistes, vous apprendrez à porter un regard neuf lui aussi. Ainsi, vous trouverez sûrement de quoi apporter de l’originalité à vos œuvres.

9. Prenez du recul, réfléchissez à l’harmonie générale de votre composition

Dans la continuité du troisième point que nous avons soulevé, il est essentiel de savoir prendre du recul sur votre composition. Appréhender votre création dans son ensemble est nécessaire pour conserver une harmonie de formes, de couleurs, de proportions. Dans le cas du dessin de personnages par exemple, vous constaterez qu’une prise de distance vous aidera à ne pas exagérer les différences de taille en gardant une échelle similaire et cohérente entre vos sujets, ainsi vous améliorerez le réalisme et obtiendrez un meilleur rendu final.

Image tirée du cours Je dessine les paysages aux crayons de couleur

10. Acceptez la critique

Si la création est un processus souvent très personnel en arts graphiques, osons même dire intime, il n’en reste pas moins nécessaire de soumettre ses réalisations au regard d’autrui. Vos proches sauront souligner avec bienveillance les points positifs de votre travail et vous encourager, mais pourront également vous informer de certaines pistes d’améliorations possibles ! Osez donc vous confronter à la critique, montrez ce que vous faites au monde entier – ou au moins à quelques personnes pour commencer -, et intégrez les conseils qui vous sont donnés. Si la prise de recul est le maître mot de cet article, retenez finalement que cela n’est pas toujours à prendre au premier degré, et que l’échange y contribue beaucoup.

Vous voilà désormais paré.e à vous lancer dans cette belle aventure qu’est la production artistique. Vous parviendrez en suivant ces 10 points à aiguiser votre œil, affiner votre trait, et ouvrir de nouveaux espaces à votre créativité. Qu’attendez-vous donc ? Mettez dès à présent notre premier conseil à profit, et lancez-vous !

You may like