Le projet d’une vie : confectionnez votre propre robe de mariée !

single-image
L’année dernière, à la même époque, nous nous lancions le test de notre nouveau cours destiné aux futures mariées : « Je couds ma robe de mariée », et animé par Camille de Saint-Léger, créatrice de robes de mariées.

Travailler et sublimer des matières somptueuses, maîtriser des finitions délicates, coudre avec amour et engagement… Ce cours permet aux futures mariées de jongler avec les dentelles, les crêpes de soie, les galons et les festons. Chaque technique haute-couture pour sublimer vos matières y est expliquée en détails et nous accompagnons ce cours d’un patron de robe offrant de multiples combinaisons possibles pour créer LA robe idéale.

Cet anniversaire est donc l’occasion de nous replonger dans les bons souvenirs de ce shooting organisé dans les rues de Paris et qui avait précédé le lancement de notre cours! 
Nous accompagnons de plus en plus de couturières qui souhaitent se lancer dans ce projet, il s’agit de l’une de nos plus grandes fiertés! Nous profitons donc de cette occasion pour partager nos conseils concernant la confection d’une robe de mariée !

L ES S EC R E T S D’UNE ROBE DE MARIÉEE

Les matières phares

les matières ajourées

Vous avez le choix ! Guipure, dentelle, broderie, broderie anglaise, voilette… Ce que nous retrouvons le plus souvent sur une robe de mariée, c’est de la belle dentelle de Chantilly ou de Calais. Si vous cherchez une dentelle très fine et aérienne, la dentelle Chantilly sera parfaite. Très transparente, elle sera très délicate à coudre et à manipuler. Si vous rêvez d’une robe traditionnelle, la dentelle de Calais sera un peu moins ajourée que la dentelle Chantilly mais toujours assez fine avec de sublimes motifs. À vous de voir…

Les soies souples

Si vous souhaitez une soie très légère, douce et vaporeuse pour votre robe, le crêpe georgette, crêpe de chine, crêpe suprême seront parfaits. Ces soies donneront un sublime tombant sur un bas de robe légèrement évasé…
Retrouvez dans notre cours « Coudre les tissus qui fâchent » toutes les astuces pour coudre ce type de matière !

Les soies avec de la tenue

Certains détails de robes de mariée demandent un tissu avec un peu plus de tenue, moins souple. Par exemple, nous pensons aux festons. Vous pouvez alors utiliser du Radzmir, de la soie Soupion, du taffetas, du satin duchesse, de la faille de soie, de la soie Mikado…

Les finitions

Les galons

Qui dit robe de mariée, dit galons en tous genres : en dentelle, en guipure ou en broderie… ce n’est pas le choix qui manque ! Si vous aimez les galons, c’est le genre de détails qui fait la différence et qui rendra votre robe unique…

La bande de crin

Ces trois mots vous font peut-être peur mais cette finition donnera un joli aspect au bas de votre robe. Le bas de votre robe sera ainsi légèrement maintenu tout en gardant en fluidité.

La lichette

Si vous souhaitez une finition de fermeture travaillée avec de jolis boutons, alors vous aurez besoin de lichette. La lichette c’est une sorte de galon sur lequel est placé une succession de brides. A vous les jolis dos boutonnés !

L’entoilage

Si vous souhaitez, par exemple, travailler un dos ou une encolure festonnée, vous aurez besoin d’entoilage. Il s’agit de la robe dans laquelle vous allez dire OUI, alors ne négligez pas la qualité de ce dernier !

LE PETIT MÉMO DE VOTRE COUSETTE SPÉCIAL ROBE DE MARIÉE

J-7 mois

1/ Essayage de robes de mariée en boutique
La première étape consiste à essayer des robes de mariée pour vous faire une idée du modèle de vos rêves.
2/ Croquis du modèle rêvé
Après ces essayages, vous devriez y voir plus clair ! Vous pourrez ainsi dessiner le croquis de votre robe de mariée de devant et de dos. Pas besoin d’être YvesSaint Laurent pour dessiner votre robe, il faut juste que vous soyez précise, notamment sur le choix des découpes et des finitions qui vous plaisent.
Vous pouvez vous amuser à dessiner de jolies silhouettes avec notre cours : CAP Module 8 : le dessin de style

J-6 mois

3/ Choix et modification du patron
Il est temps de choisir votre patron et de le modifier si besoin pour qu’il colle à la robe de votre croquis. Si vous êtes à l’aise avec les bases du patronnage, n’hésitez pas à mixer deux patrons.
4/ Réalisation d’une toile (et d’une seconde si besoin!)
Une étape à ne pas zapper ! Choisissez la taille adéquate en prenant vos mesures, que vous comparez avec celles du tableau des mesures. Un doute sur la taille à choisir, préférez la taille supérieur. Il sera toujours plus simple de la rétrécir que l’inverse. Ce sera aussi l’occasion de coudre une première fois votre robe pour vous entraîner, donc mettez-y du coeur dans cette toile…

J-5 mois

5/ Correction du patron selon votre première toile
Vous allez par la suite essayer la robe en toile puis corrigez le patron en fonction des modifications nécessaires pour que la robe tombe parfaitement. Un conseil, après ces modifications, n’entamez pas un régime pour perdre 10 kg (ou le contraire), ce serait tout sauf le moment propice ! N’hésitez pas à vous faire aider à cette étape de la création de votre robe. Il n’est pas évident de retoucher un vêtement sur soi, une paire de mains supplémentaire ne sera pas de trop.

J-4 mois

6/ Choix des matières
A ce stade, vous savez évaluer le métrage de tissus nécessaire pour la confection de votre robe, prenez le temps de choisir les matières qui constitueront votre robe. C’est un choix à ne pas prendre à la légère ! Le mieux est de se faire conseiller par des professionnels comme Stragier. Des doutes subsistent ? N’hésitez pas à commander des échantillons si le choix du tissu vous fait peur.

J-3 mois

7/ Réalisation d’une pièce d’étude
Si vous n’avez jamais cousu avec des matières aussi délicates, le meilleur moyen de vous entraîner est de coudre certaines petites parties de la robe qui pourront vous poser problème : un empiècement en guipure, l’assemblage de deux pièces de soie, un galon de dentelle…

J-2 mois

8/ Couture de votre robe finale
Voilà venu le moment tant attendu de la couture de votre robe de mariée… C’est un moment délicat mais grâce à vos pièces d’étude, la réalisation de votre toile, il n’y a pas de raison que vous vous loupiez ! Prévoyez des moments où vous ne serez pas dérangée. Cette robe vous l’avez imaginée depuis le début, c’est aussi le moment de vous faire plaisir !

J-1 mois

9/ Essayage final et choix des accessoires
Voilà le moment fatidique de votre accomplissement en temps que couturière chevronnée : l’essayage de votre robe de mariée… Profitez de cet essayage pour porter les accessoires que vous porterez à votre mariage pour que vous puissiez bien vous projeter. Si vous avez quelques consignes à donner pour vous aider à vous habiller le jour J, c’est aussi le moment ! Faites signe à vos témoins ou amies par exemple. Elles seront certainement ravies d’être dans la confidence de votre robe.
Un patron de robe permettant de nombreuses variations pour vos tenues de cérémonie !

You may like