Les jours brodés – les jours à fils tirés

single-image

QUE SONT LES JOURS BRODÉS ?

Les jours sont des espaces créés dans une étoffe, obtenus en tirant et en supprimant certains fils. On vient ensuite broder sur les fils restants afin de réaliser des motifs décoratifs ornant un ouvrage. Les jours peuvent prendre la forme de bandes décoratives, d’encadrements, de motifs alternés …

HISTOIRE DES JOURS BRODÉS

Des tissus décorés de jours brodés ont été découvertes dans différentes zones du monde, ce qui montre la préoccupation de leurs habitants d’orner et d’embellir les étoffes et d’affirmer l’importance de ceux qui les portent.

Selon les historiens, les jours à fils tirés trouveraient leurs origines à Constantinople. Cette technique serait née en Europe à l’époque des Croisades, au Moyen-Âge. L’exemple le plus ancien est un bonnet de Charles Quint, conservé au Château d’Ecouen.

Bonnet dit de Charles Quint en lin brodé, vers 1550,
Musée de la Renaissance, Écouen sur Agence photographique de la RMN

Les jours à fils tirés – drawnwork ou drawn threadwork en anglais — se développent dans toute l’Europe : en Italie, en France, en Allemagne, en Angleterre et dans les pays scandinaves. En effet, les gouts pour la qualité des tissus s’affirment et l’apparition de toiles de lin de bien meilleure qualité facilite la réalisation de jours brodés.

Avec l’arrivée de l’imprimerie et la publication de modèles de broderie dans des recueils, l’intérêt pour les jours brodés se multiplie. L’édition de recueils permet la diffusion des techniques et la transmission de toutes les possibilités décoratives offertes par les jours à fils tirés.

Souvent travaillés en bande, les jours brodés ornent les cols, les manches, le devant des chemises et du linge d’église. Les décors sont variés et peuvent représenter des personnages, des animaux, des fleurs … Les jours sont également présents dans l’ameublement avec des dessins plus géométriques.

Au 17e et 18e, les recueils sont réimprimés et permettent la diffusion de la pratique des jours à fils tirés qui atteint son apogée. Ils sont présents sur les vêtements, les mouchoirs, le linge de table et de lit. C’est également au cours du siècle suivant que la technique se diffuse en Amérique du Sud.

Au milieu du 19e, la pratique est relancée et suscite de nouveau l’intérêt du public notamment grâce aux pensionnats, aux orphelinats qui enseignent ces techniques, aux dames de bonne société et aux jeunes filles brodant leur trousseau. L’apparition de grands magasins de blancs, de catalogues et la fourniture de coton à broder sont également des facteurs participant à l’engouement pour les jours à fils tirés.

C’est à cette période qu’apparaissent des techniques très proches : les jours d’Angles sur l’Anglin, les jours de Cilaos, les jours norvégiens …

LES JOURS À FILS TIRÉS AUJOURD’HUI

Chez Artesane, nous avons à coeur de transmettre des techniques anciennes afin de ne pas perdre ces savoirs, ces pratiques datant de plusieurs siècles. Dans son cours, Martine remet les jours brodés au goût du jour avec des motifs actuels et très tendances ! Avec elle, vous apprendrez à broder des jours à fils tirés sur une blouse féminine. Ce cours de broderie est croisé avec un cours de couture animé par Guenael dans lequel vous apprendrez à coudre une blouse avec plusieurs variations et différentes finitions. Vous pourrez ensuite découvrir comment décorer cette blouse avec Martine, qui vous enseignera ces motifs :

  • Les jours simples
  • Les jours en V
  • Le point de Paris
  • Le jour échelle noué à triples faisceaux
  • Le jour échelle divisé et croisé
  • Le jour Venise

Découvrez ce nouveau cours sur Artesane !

EnregistrerEnregistrer

You may like