Focus arts du fil : le coffret couture culottes menstruelles

single-image

     Bonjour à toutes et à tous ! Moi, c’est Dorian. Vous avez pu me rencontrer, ou du moins rencontrer mes écrits, à travers mon premier article paru dans le Journal Artesane la semaine dernière. S’il y a une chose que j’ai compris pendant cette première semaine chez Artesane, c’est non seulement que cette équipe est formidable et que je suis ravi d’être ici – et je vous promets de ne pas dire ça sous la menace d’une aiguille à tricoter – mais surtout que le cours de Charlotte Jaubert Je couds mes culottes menstruelles a été très apprécié par la communauté et qu’il est aisé de comprendre pourquoi. Il est tellement compliqué de nos jours de connaître la composition et la provenance de nos produits, qu’il n’est pas étonnant de voir émerger un besoin de fait-main, en particulier dans le secteur de l’hygiène intime. Et il est parfois même préférable de ne pas savoir ce qu’ils contiennent, tant ils sont emplis de substances chimiques assez peu attrayantes. Charlotte a donc travaillé pendant toute une année pour proposer ses propres modèles de culottes menstruelles réalisables soi-même à partir de matières respectueuses de votre corps.

     Tout cela est très bien, mais je ne pensais pas qu’on me demanderait d’écrire un article entier à ce sujet ! Cela vous étonnera peut-être, mais je ne suis pas un grand spécialiste des protections menstruelles. Or, il a fallu que je le devienne en quelques jours seulement : en effet, afin de continuer de vous permettre de réaliser vos protections hygiéniques, les équipes Artesane ont décidé, après avoir reçu vos nombreuses demandes à ce sujet, de rééditer le coffret réunissant le cours vidéo de Charlotte ainsi que toutes les fournitures nécessaires à la réalisation de ses culottes, dont les précommandes débuteront ce dimanche 19 septembre. On m’a donc proposé, à cette occasion, de zoomer en détail sur les matières textiles de ce coffret afin que vos solutions menstruelles n’aient plus de secrets pour vous. Le problème, c’est qu’elles en avaient pour moi ! Mais pas d’inquiétude ! J’ai mené mon enquête, notamment auprès de Charlotte elle-même, conceptrice de ces culottes et styliste modéliste en lingerie et maillots de bain, afin d’être complètement au point sur le sujet. Suivez donc le – nouveau – guide !

Pourquoi choisir les culottes comme protections menstruelles ?

     Arrêtez-moi si je me trompe – façon de parler, bien sûr – mais aux dires des personnes avec lesquelles j’ai pu m’entretenir, porter des protections industrielles n’est pas ce qu’il y a de plus confortable. Gênes dans les mouvements et sensations désagréables sont des choses dont on se passerait volontiers. Et, on ne va pas se le cacher, porter du plastique et des produits chimiques sur les zones les plus sensibles du corps n’a rien de très sympathique. En effet, les serviettes, tampons et coupes industriels ne sont pas sans risques. Ces produits contiennent des substances artificielles et peuvent présenter des risques de chocs toxiques, une maladie infectieuses causée par une bactérie due au port prolongé de ces protections, et pouvant avoir de graves conséquences. Les culottes menstruelles sont donc une solution idéale. Les trois modèles de Charlotte, comme je vais vous l’expliquer en détail, sont conçues dans des matières douces pour la peau et agréables à porter, sans en négliger l’aspect. Par exemple, la doublure mousse qui constitue la première couche du fond des culottes Artesane est bien plus aérée que les matières synthétiques utilisées dans les produits industriels, permettant à la peau de respirer donc de limiter la transpiration, atténuant ainsi naturellement les mauvaises odeurs. Pour toutes ces raisons, il était essentiel pour Charlotte de contribuer à changer les mentalités autour de ces produits en rendant la confection de protections menstruelles accessibles à toutes, et en proposant une alternative saine aux solutions industrielles.

Pourquoi coudre soi-même ses culottes menstruelles ?

     Les culottes menstruelles se répandent de plus en plus dans le domaine des solutions hygiéniques, y compris dans le secteur industriel, où de grandes marques ont lancé leurs propres modèles. Alors, pour quelles raisons coudre les siennes soi-même ? La première raison qui a poussé Charlotte à collaborer avec Artesane est l’aspect économique des protections périodiques. En effet, le prix de départ pour une culotte menstruelle efficace et de bonne qualité en magasin est d’environ 39 euros. Le coffret Artesane, en plus du cours vidéo de trois heures vous permettant de confectionner autant de culottes que vous le souhaitez, vous propose le matériel nécessaire pour coudre au moins deux culottes. Pour couronner le tout, rien ne vaut le plaisir de réaliser quelque chose soi-même, d’autant plus lorsqu’il s’agit de coudre ses propres vêtements. C’est également le seul moyen d’être certain de la composition de ses produits. Le coffret Artesane permet ainsi d’allier des designs de culottes stylés et féminins, ainsi que des matières de la meilleure qualité qui soit pour un budget abordable.

Les culottes de Charlotte Jaubert : confort et élégance en toutes circonstances

     Notre coffret couture vous propose de coudre trois coupes de culottes différentes. Nous avons demandé à Charlotte quelles ont été ses motivations pour la création de ces pièces.

     Tout d’abord, il vous sera possible de confectionner un slip. Ce modèle peut se porter tous les jours, avec n’importe quelle tenue, que ce soit sous un jean, une robe ou un short. Cette coupe sobre et passe-partout se démarque cependant par quelques touches de fantaisie, notamment au niveau de l’élastique. C’est donc la solution idéale à porter au quotidien.

     Charlotte a ensuite conçu un modèle de culotte plus sexy et féminin avec une découpe résille. La styliste a voulu répondre à un besoin essentiel selon elle : se sentir femme dans ces moments de vulnérabilité que sont les règles. Simplicité et efficacité, voilà les mots-clés de Charlotte pour définir ses créations. Ses culottes répondent au besoin de confort que ressentent les femmes pendant leurs menstruations, en étant douces et agréables à porter grâce à l’utilisation de matières élastiques, tout en conservant un aspect raffiné.

     Enfin, notre box propose en bonus le patron d’une culotte haute dont Charlotte vous montre également la réalisation pas-à-pas dans son cours vidéo. Ce modèle, plus large, est idéal pour passer des nuits sereines, sans peur des fuites.

De quoi sont composées ces culottes menstruelles ?

     Pendant l’année qu’a duré la mise en place de son projet, Charlotte a pu effectuer des tests durant neuf mois sur différents matériaux afin de concevoir les produits les plus efficaces et confortables possibles. Neuf mois à verser de l’eau sur des couches de tissus, chronomètre en main, pour observer les réactions et le temps de séchage des différentes matières. Rendez-vous compte ! Je viens peut-être d’arriver, mais je me permets quand même de vous dire qu’on ne fait pas les choses à moitié, chez Artesane !  À l’issue de ces nombreux tests d’absorbance et d’imperméabilité, Charlotte a retenu quatre matières pour réaliser des fonds de culottes adaptables en fonction de l’intensité de votre flux menstruel. Faisons ensemble un tour d’horizon de ces matières :

Première couche : la doublure mousse

     Le choix des matériaux d’un fond de culotte est crucial pour le confort et l’efficacité de cette dernière. La matière au contact direct du corps constitue une première barrière absorbante, et le tissu qui le compose se doit donc d’être non seulement absorbant, mais également doux et confortable. C’est pour ces raisons que Charlotte a opté pour la doublure mousse. En plus de sa grande douceur, ce textile composé à cent pour cent de polyamide est le résultat d’un tissage plus ajouré qu’un simple jersey. Il a donc la particularité de sécher très rapidement, vous évitant toute sensation d’humidité. C’est cette ligne directrice – proposer une protection hygiénique confortable à changer toutes les huit heures comme une serviette ou un tampon – qui a poussé Charlotte à privilégier cette matière au jersey de coton, qui met plus de temps à sécher et provoque une sensation d’humidité désagréable.

Deuxième couche : L’éponge de bambou et le Zorb

     Nous voici devant le rempart principal de vos culottes menstruelles. Certes, le terme n’est pas très professionnel, mais cela permet de bien comprendre l’enjeu de cette deuxième couche. Charlotte a sélectionné deux matières pour assurer le rôle d’absorbant, que vous pourrez choisir ou même combiner en fonction de votre flux. D’abord, l’éponge de bambou conviendra seule pour un flux modéré. Légère et souple, cette éponge composée de bambou, polyester et coton a pour particularité d’être plus hydrophile que le simple coton, avec un toucher très doux et agréable.

     Mais Charlotte a également sélectionné un autre matériau miracle, à utiliser à la place ou en complément de l’éponge de bambou : le Zorb. Ce composé de coton, tencel, bambou et polyester est une référence dans le domaine des tissus absorbant, en particulier pour la confection de protections intimes. Sans produits chimiques toxiques ou irritants entrant dans sa fabrication, le Zorb garantit le respect de votre corps, et est le super-absorbant le moins polluant conçu pour un usage hygiénique. Au-delà d’avoir la capacité d’absorber dix fois son poids en deux secondes, soit vingt fois plus rapidement que les autres tissus absorbants, il assure une optimisation de la répartition du liquide sur toute sa surface. Le Zorb conviendra seul en deuxième couche de vos culottes pour absorber un flux conséquent, mais vous pourrez le coupler à l’éponge afin de vous assurer une protection maximale en cas de flux plus important. Vous pouvez également superposer les couches de Zorb ou d’éponge afin d’adapter votre fond de culotte à votre flux. Vous pouvez me faire confiance, c’est Charlotte qui me l’a dit.

Troisième couche : le PUL

     Une fois le liquide absorbé, il est essentiel d’avoir une couche imperméable dans son fond de culotte afin de contrer toute fuite. C’est le PUL qu’a choisi Charlotte pour jouer ce rôle. Sur le coup, j’ai trouvé ça un peu bizarre de placer un pull au fond de sa culotte ; j’ai donc fait mes petites recherches. Il s’agit d’un interlock assez léger, composé de polyester et enduit d’une pellicule de polyuréthane rendant le tissu imperméable tout en conservant sa souplesse. Les interlocks sont très appréciés dans la confection de sous-vêtements pour leur caractère isolant et leur confort une fois portés. Je ne suis pas un expert, mais je fais confiance à Charlotte et aux guides des textiles en ma possession – je ne vais pas faire long feu ici, si je commence à douter des professionnels.

Le mot de la styliste

     Charlotte a tenu à insister sur quelques points afin de vous rassurer et de vous encourager à confectionner vos propres solutions menstruelles. Elle a pu remarquer, lors de la parution de son cours, la réticence de beaucoup à coudre leurs culottes par peur des fuites. Si cela est votre cas, rassurez-vous ! Il est vrai que changer de type de protection hygiénique peut faire peur, et que l’appréhension d’une fuite visible peut faire hésiter à franchir ce cap. C’est pourquoi Charlotte vous conseille de commencer à porter vos culottes chez vous dans un premier temps, le soir par exemple, afin de vous y habituer et de les intégrer progressivement dans votre vie. Notre styliste est formelle : une fois que vous aurez eu la preuve de leur efficacité, vous ne voudrez plus y renoncer ! Et si jamais vous avez un flux menstruel très important et doutez de la capacité des culottes à l’absorber, Charlotte vous conseille de multiplier les couches de Zorb et d’éponge : ces culottes peuvent s’adapter à tous types de morphologie et d’anatomie.

     Enfin, Charlotte vous rappelle que les culottes menstruelles ne sont pas faites pour être portées toute la journée, mais qu’il est nécessaire d’en changer toutes les huit heures environ, au même titre qu’un tampon, qu’une serviette ou qu’une coupe. C’est cette utilisation alliée aux matières de choix qui entrent dans leur composition qui font de ces culottes les premières protections hygiéniques faites à la main d’une telle efficacité.

     Si la confection de vos propres culottes menstruelles vous intéresse et que les créations de Charlotte vous ont conquises, notre box couture sera disponible en précommande dès ce dimanche 19 septembre. Vous pourrez y retrouver :

  • Un cours vidéo de 3 heures accessible en illimité pour la réalisation pas-à-pas de vos culottes ;
  • Les patrons de deux modèles de culottes, le slip et la culotte avec découpe résille, avec en bonus un patron gratuit pour la réalisation d’une culotte haute idéale pour la nuit ;
  • Un livret explicatif contenant toutes les instructions de coupe et de couture (y compris de la culotte haute), un guide des tailles ainsi que des informations sur les matières utilisées ;
  • Toutes les fournitures nécessaires à la confection de vos deux culottes : matières textiles extérieures, matières textiles du fond de culotte, et élastiques.

Les tissus extérieurs : lycra et résille

Les élastiques : biais, picots et trim dentelle

Nous espérons que le retour de ce coffret vous plaira !

 

 À bientôt chez Artesane !

You may like