Coudre sa lingerie – La mercerie

single-image

Coudre sa propre lingerie a de quoi en effrayer plus d’un.e ! Quels tissus utiliser ? Quelles fournitures ? Bon nombre d’entre vous sont peut-être déjà perdu.es. Mais ne vous en faite pas, coudre sa lingerie : c’est POSSIBLE ! Pour vous aidez à vous y retrouver, voici un petit inventaire du matériel nécessaire avant de vous jeter à l’eau :

Les tissus 
  • La lingerie implique l’utilisation de tissus adaptés. La matière de base, que l’on retrouve sur la plupart des dessous, c’est la résille ou aussi appelé powernet. Vous trouverez différentes élasticité de tissu :

-légère : idéal pour vos petites culottes ou pour doubler.

-moyenne :  on l’utilise principalement pour les soutiens-gorge pour permettre un meilleur maintien.

-forte : pour donner un côté gainant à vos dessous.

  • Le jersey de coton : qui vous servira pour vos petites culottes du quotidien. Mais aussi pour doubler le fond de vos dessous si vous avez utilisé de la dentelle par exemple.
  • La dentelle : que vous pouvez retrouver en galon ou en laize. Vous pouvez l’utiliser aussi bien pour vos soutiens-gorges, que vos body, que vos culottes.
  • La marquisette : cette matière est indispensable en lingerie. Elle sert à bloquer une matière, on en retrouve à l’intérieur des soutiens-gorge. En lingerie on utilise souvent des matières stretch, la marquisette est un tissu sans élasthanne ce qui permet un bon maintien et une bonne durabilité de vos soutiens-gorge dans le temps.
Fournitures lingerieLes fournitures 
  • Les élastiques : il en existe plusieurs sortes, des élastiques à picots, sans bordure, en biais… Ces élastiques vous serviront principalement dans la confection de vos petites culottes.
  • Les élastiques bretelles : ces élastiques possèdent une forte tension pour permettre un bon maintien du soutien-gorge.
  • Les anneaux : ils vous serviront pour les bretelles. Attention à prendre des anneaux et des glisseurs de la même largueur que vos bretelles.
  • L’attache : elle permet de fermer le soutien-gorge avec un système de crochets. Il en existe plusieurs sortes, de différentes largueur. Sachez que plus l’attache est large, meilleur sera le maintien et plus vous gagnerez en confort. C’est à vous de choisir, selon ce qui est le plus adapté à votre morphologie. Il existe des fournitures adaptés aux poitrines généreuses. Souvent, on utilise des bretelles plus larges, et donc des attaches, des bretelles, des anneaux et des glissières plus larges.
  • Les baleines : les baleines ce sont utilisées pour les soutiens-gorge à armatures. C’est ce qui va permettre un bon maintien et un bon galbe de la poitrine.
  • La gaine à armatures : la gaine à armatures est une bande de tissu au touché velouté qui vous servira à y glisser vos baleines à l’intérieur.

 

Cette liste de base est bien sûr non-exhaustive. A vous ensuite de compléter avec nœuds, rubans, trims dentelle, perles … selon le style que vous voulez donner à vos dessous !

Pour tout connaître des techniques de confection, retrouvez Charlotte Jaubert qui aura à cœur de vous transmettre son savoir-faire afin que vous abordiez en confiance la couture de soutien gorge, de body ou de dessous sensuels !

 

 

You may like