Points de broderie : point avant surjeté, arrière, de feston, passé plat

single-image

Chez Artesane, nous nous sommes lancés dans la broderie mais nous avons eu quelques réticences au début. Nous étions fascinés par certaines réalisations, nous rêvions de motifs gracieux et de couleurs chatoyantes mais nous devions nous rendre à l’évidence : nous ne pouvions pas commencer notre apprentissage par des pièces gigantesques mêlant une quinzaine de points et nous n’étions pas plus enthousiasmés à l’idée de faire des exercices de lignes de points de broderie.
Alors nous avons eu une idée, et nous avons pris le problème de manière différente. Plutôt que d’apprendre de manière consciencieuse tous les points de contour, tous les points de remplissage, tous les points de boucle, tous les points de chaîne et tous les points noués nous avons décidé de piocher un peu dans toutes les familles et d’apprendre seulement quatre à six points à la fois. À chaque étape, à l’aide de ces quelques points, on réalise un petit ouvrage qui nous plaît bien ! Dessin brodé à suspendre dans notre atelier, un exercice assez joli et enthousiasmant pour être affiché !

On débute avec cinq points : le point avant et sa variante le point avant surjeté, le point arrière, le passé plat et le point de feston. Commençons par étudier ces points.

Broderie : point avant surjeté, arrière, de feston, passé plat

POINT AVANT
(point de contour)

× C’est le point le plus simple en broderie. On l’utilise aussi en couture. Pour être joli, il doit être très régulier et petit.

× On pique l’aiguille et on la ressort le long de la ligne qu’on travaille.

Broderie : point avant surjeté, arrière, de feston, passé plat

POINT AVANT SURJETÉ
(point de contour)

× Ce point est une variante du point avant. Il permet d’obtenir un aspect plus texturé. On peut aussi utiliser un fil de couleur différente pour le surjet.

× On brode d’abord une ligne de points avant. Puis avec un autre fil on passe sous les points avant toujours de haut en bas sans percer la toile ou les fils. Pour plus de facilité on retourne son aiguille et on fait glisser le chas plutôt que la pointe sous les points avant.

Broderie : point avant surjeté, arrière, de feston, passé plat

POINT ARRIÈRE
(point de contour)

× Ce point permet de créer des lignes sans les espaces du point avant. Il est notamment utilisé pour broder du texte. Dans les courbes le point doit être raccourci. Plus la courbe est inclinée, plus le point est court.

× On sort l’aiguille en A. On pique en B à un point de distance derrière A. Puis on sort en C à un point de distance devant A. On repique en A et on sort en D, à un point de distance de C. On poursuit de la même manière sur la ligne.

Broderie : point avant surjeté, arrière, de feston, passé plat

PASSÉ PLAT
(point de remplissage)

× Ce point remplit les petites surfaces. C’est une succession de points lancés les uns contre les autres qui remplit une surface. L’utilisation du tambour est très importante pour sa régularité.

× On sort l’aiguille en A et on pique en B. On ressort en C situé juste à côté de A. On pique en D situé juste à côté de B. On continue jusqu’à recouvrir entièrement la forme. Les points doivent être bien parallèles entre eux.

Broderie : point avant surjeté, arrière, de feston, passé plat

POINT DE FESTON
(point de boucle)

× Le point de feston est un point qui peut être serré (dans ce cas on l’utilise pour couvrir un espace) ou bien espacé. On va l’utiliser ici de façon serrée.

× On sort l’aiguille en A sur la ligne du bas. On fait un point vertical de B à C en passant l’aiguille par-dessus le fil. On continue en faisant un point verticale de D à E contre le précédent en passant l’aiguille par-dessus le fil. On répète l’opération jusqu’à remplir notre forme. Les points doivent être bien parallèles entre eux.

Passons à l’entraînement avec le modèle que nous vous proposons.

1. On choisit son tissu, son aiguille et ses fils (voir les conseils matériel ici). Puis on transfère le motif imprimé en utilisant la technique que l’on désire (voir les différentes techniques de transfert ici).

1

2. On commence par le texte au point arrière (voir la technique pour commencer ici). On n’oublie pas de raccourcir les points dans les courbes des lettres.

2

3

4

5

3. On entame les formes pointues au point arrière.

6

 

7

8

4. On brode les triangles au passé plat. On commence par le côté le plus large. En effet, ce sera plus facile de garder le parallélisme des points si on commence de ce côté ci plutôt qu’en partant de la pointe du triangle.

9

10

5. On brode d’une autre couleur et de la même façon la deuxième partie du triangle.

12

13

6. On commence à broder au passé plat les formes tricolores. On brode bande par bande en commençant par le côté le plus large (c’est plus facile pour garder les points bien parallèles).

14

15

7. On brode ainsi les deux autre bandes.

16

17

18

8. On brode les demi cercles au point de feston serré afin de recouvrir entièrement la forme. On commence à gauche de la forme et on va vers la droite.

19

20

21

22

9. On brode d’une couleur au point droit les deux lignes qui soulignent le texte. D’une autre couleur on vient festonner le point droit.

23

24

25

26

27

10. Et voilà votre broderie est terminée ! À vous de créer vos propres motifs et d’utiliser ces points comme bon vous semble.

28

N’hésitez pas à partager vos réalisations sur les réseaux sociaux ! À très vite pour apprendre de nouveaux points !

L’utilisation et l’interprétation des images et des tutoriels gratuits proposés par le Journal d’Artesane est autorisée en dehors de tout usage commercial. Le texte et les images présents sur l’ensemble de notre blog sont la propriété d’Artesane et  peuvent être réutilisés avec la mention claire de leur auteur.

You may like