CAP MMVF : témoignages d’élèves Artesane

par | 8 Juil 2022 | CAP couture | 0 commentaires

     Nombreux sont celles et ceux qui décident de passer le CAP MMVF avec l’aide d’Artesane. À travers les cursus de formation encadré et autonome, et les parcours essentiel et intensif, Artesane et Rêve à Soie accompagnent sur dix mois les futurs diplômés dans leur formation. Aujourd’hui, je vous partage les témoignages de certain.es de ces élèves. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet article dédié à nos offres de formation.

     En décembre 2019, je me suis offert le livre « Passez votre CAP couture avec Artesane ». Pour moi, c’était juste pour apprendre les bons gestes, maîtriser les techniques pour arrêter de bidouiller.

     Pendant le confinement, j’ai regardé la masterclasse « Comment réviser le CAP MMVF » et ce fut une révélation : je pouvais passer le CAP en candidat libre, tout en étant accompagnée par une équipe pédagogique.

     Après un entretien avec Christine Charles, je me suis inscrite à la formation.

     Dès fin août, on commence par le b. a.-ba : apprendre à piquer droit. On nous donne des astuces, on nous explique où doit se porter le regard. Tout au long de la formation on est pris par la main, il y a un vrai support pédagogique. Les vidéos sont meilleures que des cours particuliers car on peut revenir en arrière ou arrêter la lecture – un luxe.

     Durant ces 9 mois, c’est l’ascenseur émotionnel : on navigue entre la déception et la fierté d’avoir réussi. Le fait d’être accompagnée par un coach m’a permis de relativiser. L’apprentissage n’est pas linéaire et les coachs sont là pour nous le rappeler quand on a trop la tête dans le guidon. J’ai rencontré Marie et Aurore lors des stages. Elles sont bienveillantes, pédagogues, professionnelles, et, surtout, ne se prennent pas au sérieux, et ça fait du bien.

     D’être allée aux stages de mi-parcours et au CAP blanc m’a permis de rencontrer des élèves qui sont devenues des amis.  Enfin, je pouvais parler avec des personnes qui étaient dans la même situation que moi et avec qui je pouvais échanger. On se comprenait et on se remontait le moral.

     Le CAP, pour moi, plus qu’un diplôme c’était un défi que je voulais réussir. C’est vrai je me suis mis la pression : passer un examen à 55 ans, est ce que je vais y arriver ?  Avec du recul, je peux dire que oui, bien-sûr on y arrive. Durant ces mois on a appris les bons gestes, on a appris à être précis, à lire une gamme de montage, on nous a bien préparées à cette épreuve de seize heures.

     J’ai passé mon CAP l’année dernière et, depuis, changement de vie. J’ai quitté Paris pour m’installer à la campagne. J’ai monté ma micro-entreprise et je suis couturière dans un village, et fière de l’être !

     En achetant le livre « Passez votre CAP couture avec Artesane » j’étais loin de penser qu’il allait changer ma vie. Quelle aventure !

Cathy

     Je me suis inscrite après avoir débuté la couture un an auparavant. Comme je n’avais aucune technique pour les vêtements que j’avais commencé à faire, c’est la solution qui m’est venue pour tout apprendre et me fixer un but : obtenir le CAP couture flou.

     Cette formation est vraiment très bien faite pour nous faire progresser et apprendre chacune des techniques, mais aussi pour nous préparer aux épreuves théoriques, que ce soit l’histoire de la mode, le dessin de style, la technologie textile, les machines et accessoires à connaître, le patronage…

     J’ai acheté le livre pour avoir un support toujours à portée de main. Il est le reflet exact des différents modules et nous permet, en plus des vidéos, de pouvoir prendre le temps de bien visualiser les cours.

     J’ai aussi pris beaucoup de notes dans un classeur au fil des modules, car c’est comme cela que je retiens le mieux… et c’est ce que je conseille aux futurs apprenants.

     Les échanges avec l’équipe pédagogique se sont très bien passés au fil des mois, et les conseils lors des envois de photos pour la validation du vêtement du mois m’ont également beaucoup apporté.

     J’ai apprécié avoir chaque mois les masterclasses pour pouvoir avoir les réponses aux questions que je me posais.

     J’ai fait la formation en moins d’un mois pour chaque module, étant donné que j’avais le temps nécessaire pour le faire. J’ai commencé en novembre 2021 pour terminer en mai 2022. Je m’étais inscrite au CAP pour le passer en juin dernier, et j’étais fin prête après avoir fait quelques annales des années précédentes.

     Lors de l’examen, tout s’est très bien passé et j’étais sereine au vu de ce que j’avais pu apprendre tout au long de ces derniers mois. J’ai pu réaliser le vêtement sans difficulté. La gamme de montage n’a plus de secret pour moi. Et, en discutant avec d’autres candidates, on s’aperçoit que la formation que l’on a eue est vraiment très complète à tous points de vue.

     Je remercie énormément l’équipe d’Artesane et Rêve à Soie, et en particulier Christine Charles qui a conçu les vidéos et qui m’a conduite au but que je m’étais fixée.

Yvelise

personne cousant un tissu à la machine à coudre

     Je suis ingénieur de formation , aujourd’hui à la retraite, je suis bricoleur et j’ai également toujours fait quelques menus travaux de couture.

     Pour améliorer mon niveau de couture et faire de meilleures réalisations de vêtements, J’ai décidé de prendre des cours. J’ai découvert les cours Artesane en cursus autonome, que mon compte personnel de formation m’a permis de financer, de toute évidence un cours très complet.

     Avant de débuter, j’étais assez inquiet d’être au niveau et de savoir si je tiendrais le rythme sur 10 mois, et le fait de devoir passer le CAP à la fin était pour moi plus une obligation qu’un objectif.

Alors, c’est vrai que la formation est dense et très exigeante en matière de temps et de rigueur, mais j’exprime ici toute ma satisfaction de ce cursus.

     Les difficultés sont très progressives, les techniques très bien expliquées et les mises en pratique constantes. On constate rapidement les progrès qu’on fait et c’est très encourageant.

     L’exigence constante de rigueur de la part des formateurs, de faire bien ou refaire, de coudre au millimètre… tout ça fait que l’objectif CAP est devenu un challenge motivant qui m’a rendu très attentif à la qualité de mon travail et, en résultat, les modèles demandés dans le cursus ont tous trouvé preneur et fait plaisir dans mon entourage. Je n’imaginais pas quelques mois auparavant être capable de faire ça.

     L’autre point fort et essentiel de la formation, c’est le forum, où les élèves trouvent toujours de l’aide pour passer une difficulté rencontrée ou s’échanger des « tuyaux », sachant que les formateurs , toujours à l’écoute, interviennent de manière bienveillante dans les discussions, toujours dans une très bonne ambiance.

     Le contenu de la formation couvre toutes les exigences du CAP, et la préparation aux conditions de l’examen est très réaliste. Lorsque j’y suis passé, je me suis tout de suite trouvé à l’aise et pas dans l’inconnu.

     J’ai passé et obtenu le CAP à Bordeaux, en compagnie de quelques « copines » d’Artesane (nous étions entrés en contact sur le forum). Toutes l’ont obtenu, très souvent avec des notes brillantes.

     Je tiens à remercier chaleureusement l’équipe d’Artesane, sympathique et très professionnelle pour cette année passée avec elle de manière si agréable. Je garde de cette formation le livre de Christine Charles qui reste une référence pour moi.

     Maintenant, je pense utiliser mon savoir pour réaliser des vêtements pour mon entourage, et partager ce que je sais avec d’autres.

Patrick

     J’ai intégré le cursus encadré de Rêve à Soie et Artesane en 2020. J’avais besoin de gagner en qualité et en assurance dans mes réalisations couture pour me lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

     Le suivi de ma coach a été essentiel pour structurer mon travail et avoir un retour bienveillant et exigeant sur les réalisations du mois.

     À quelques semaines des épreuves, le stage de CAP blanc de Rêve à Soie a été idéal pour me mettre en situation et éclaircir mes derniers doutes.

     Lors des épreuves du CAP, je me suis sentie préparée. En suivant les conseils de la formation et des coachs, j’ai pu aborder les épreuves avec sérénité et assurance. Et le livre du CAP de Christine Charles restera sans nul doute ma bible couture. 

Camille

À découvrir sur le même thème

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.