poser un biais

Apprenez à poser un biais et un passepoil pour des finitions délicates – Pas-à-pas illustré

Aujourd’hui, notre envie sur le journal Artesane était de vous proposer un article tutoriel… Dont nous espérons qu’il sera le premier d’une longue série d’articles plus techniques sur ce journal. Tout d’abord, nous avons souhaité mettre à l’honneur les finitions avec les biais et les passepoils. Poser un biais et un passepoil n’aura plus de secrets pour vous après la lecture de cet article !

Si vous avez envie d’apprendre à faire ces finitions tout en délicatesse, restez avec nous. Nous vous proposons de réaliser une pièce d’étude en toile dans cet article dont vous pourrez vous inspirer pour vos prochaines créations. Si vous vous sentez à l’aise avec vos fils et vos aiguilles, vous pourrez l’attaquer directement sur votre création.

De note côté, afin de se challenger un peu, nous avons décidé de coudre dans un tissu pour le coup très fâcheux (un mélange très fin de soie et de viscose) car il est très fin et ne se tient absolument pas. D’ailleurs, si comme nous vous avez un amour inconditionnel de tout ce qui est tissu délicat mais complexe, il y a le cours Artesane, animé par Annie  Coton. Elle vous apprendra à coudre tous les textiles qui fâchent comme un.e pro.

Pour ce qui est du fil, nous avons cousu en noir pour que vous puissiez bien distinguer les coutures. Bien évidemment, vous, vous pouvez choisir un fil dans la couleur de votre tissu pour que le rendu soit meilleur et que les petits décalages soient moins visibles.

Votre liste des fournitures de couturie.ère pour ces deux pièces d’étude :

  • Une paire de ciseaux de couture
  • Des épingles
  • Une machine à coudre et du fil
  • Un passepoil du commerce
  • Un biais du commerce ou vous pouvez le faire vous même
  • Du tissu ou bien de la toile

Nous vous donnerons plus de précisions sur les dimensions du passepoil, du biais et des pièces d’étude à découper un peu plus bas.

Le biais

Commençons en beauté avec le biais…

Mais tout d’abord qu’est-ce qu’un biais ? Et bien, il s’agit simplement d’une bande de tissu, coupée dans le biais (d’où son nom) c’est-à-dire à 45 degrés du droit fil. Elle est pliée une première fois en son milieu dans le sens de la longueur (envers contre envers). Puis, un nouveau pli est fait de chaque côté à 1 quart du bord.

Mais pourquoi donc est-ce que l’on découpe le biais, dans le… biais du tissu ? Tout bonnement parce que c’est la partie la plus extensible du tissu et donc elle sera beaucoup plus facile à poser le long d’une couture arrondie comme une emmanchure ou bien une encolure. Vous pourrez faire le test d’étirer votre tissu dans le sens du biais, vous verrez de vous-même !

Mais alors, où est-ce qu’on pose notre biais ?

Vous pouvez poser du biais sur un vêtement ou un accessoire pour avoir un joli fini intérieur ou même extérieur. Sur l’intérieur, vous pouvez en positionner sur l’ourlet, les enformes et parementures ou encore les coutures (sur de la dentelle par exemple qui nécessite des finitions délicates). Mais avec un joli biais, vous pouvez très bien en poser sur l’extérieur de votre création. Cela peut-être par exemple sur : une emmanchure, une encolure, un bavoir, des vêtements pour enfants.

Trouvez du biais dans le commerce ou préparez le vous-même !

Vous trouverez des bandes de biais prêt à monter dans la plupart des merceries ! Vous en trouverez chez Mondial tissus ou encore chez Fil 2000 (celui utilisé pour cet article vient de  chez eux) et le marché Saint-Pierre à Paris. Ces merceries proposent en général différentes épaisseurs et les prix vont de 0,40€ à 2€ pour 60 cm. Nous avons une petite préférence pour le biais première étoile de chez Motif Personnel.

Cependant, si vous n’êtes pas aussi feignant.e que nous sur ce coup-là, vous pouvez aussi le fabriquer vous-même, si vous avez un joli tissu adapté ou si vous souhaitez coordonner votre biais à votre vêtement originel. Par exemple, si vous avez du tissu liberty, cela peut être la petite touche finale qui en jette sur votre création finale !

Couper du biais

  1. Mesurez la largeur finale du biais désirée
  2. Découpez des bandes qui font 4 fois cette largeur dans le biais de votre tissu. Pour repérer le biais du tissu, pliez votre tissu en 2 dans le sens de la diagonale avec votre droit fil parallèle aux lisières !
  3. Marquez 3 lignes à la craie : divisez votre largeur en 4 parties égales
  4. Pliez et marquez les plis au fer à repasser

poser un biaisEt c’est bon, vous avez votre petit biais maison !

Vous n’avez pas coupé vos bandes assez longues et vous vous retrouvez avec un biais trop petit ? Pas de souci, plutôt que de le jeter à la poubelle et de tout recommencer, vous pouvez l’assembler à une autre bande pour en faire un biais plus long. Pour cela, il vous suffit de :

  • Couper les deux extrémités des deux bandes en travers, c’est-à-dire dans le droit fil
  • Endroit contre endroit assembler à 5 mm du bord les bandes de biais
  • Ouvrez la couture et couper les angles s’ils dépassent de la bande du biais

Poser un biais à cheval (deux méthodes de montage)

Les éléments nécessaires pour votre pièce d’étude :

  • Un rectangle de 15/20 cm de longueur de toile (vous pouvez prendre une feuille de papier pliée en 2)
  • 1 morceau de biais préparé de 20 cm

Nous allons vous proposer de réaliser le montage du biais de deux manières différentes : en une seule opération, ou en deux opérations. Nous vous conseillons la deuxième si vous n’êtes pas totalement à l’aise avec votre machine à coudre et que vous avez peur de ne pas être précise.  Mieux vaut parfois prendre un peu plus de temps et avoir un joli rendu !

Montage en  une opération

Première étape

  1. Repassez la toile avant de couper le rectangle. Puis, découpez-le !

Deuxième étape

2. Préparez votre biais maison en le repassant : ci-dessus un petit schéma du pliage à effectuer puis marquez le pliage en le repassant ! Sautez cette étape si vous avez déjà un joli biais du commerce.

Troisième étape

3. Positionnez le rectangle et le biais : placez le rectangle au niveau du pliage du milieu. La moitié du biais doit se trouver sur l’envers du tissu et l’autre moitié sur l’endroit comme sur la photo ci-dessous.

poser un biaisQuatrième étape

4. Piquez à 0,25 cm du bord du biais : prenez garde à la position de votre aiguille ! Et voilà, pour les couturiers.ères chevronnés.es, il n’y a plus qu’à repasser et le tour est joué !

poser un biais

poser un biaisMontage en deux opérations

Voici la méthode la plus simple si vous êtes débutant.e et que vous souhaitez un résultat précis sans (trop) vous prendre la tête.

Les éléments nécessaires pour votre pièce d’étude :

  • Un rectangle de 15/20 cm de toile
  • 1 morceau de biais préparé de 20 cm

Première étape

  1. Repassez la toile avant de couper le rectangle. Puis, découpez-le !

Deuxième étape

2. Préparez votre biais maison en repassant le pliage à effectuer : cette fois, préparez le biais en décalant l’un des bords de 1 mm, puis ouvrez votre biais. Un peu plus haut, vous trouverez un petit schéma du pliage à effectuer ! Bien entendu, sautez cette étape si vous avez déjà un biais acheté dans le commerce.

Troisième étape

3. Positionnez le rectangle (ou bien le vêtement) sur son endroit (l’envers est contre la table). Ensuite, positionnez le biais ouvert, endroit contre l’endroit (du bord que vous désirez) du tissu. Piquez ensuite sur la marque de la première pliure. 

poser un biaisQuatrième étape

4. Une fois le biais retenu par la couture sur l’endroit, rabattez-le en le repliant. Il doit être rabattu sur l’envers.

poser un biais

poser un biais

Piquez à 1 mm du bord, en décalant le biais de 0,1 cm sur l’envers. Ou bien, piquez dans le sillon de la première couture sur l’endroit.

poser un biais

poser un biais

poser un biaisCinquième étape

5. Faites votre repassage final ! Et c’est fini ! Pour la couture sillon, prendre un fil de la même teinte que votre tissu sera beaucoup plus joli et camouflera les petites imperfections.

Le passepoil

Qu’est-ce qu’un passepoil ? C’est un galon formé d’un cordon recouvert d’une bande de tissu, le biais (du même tissu que le vêtement ou non pour un effet un peu plus contrastant). On le place entre deux pièces de tissu pour décorer leur assemblage. C’est donc une finition décorative qui forme une ligne colorée en relief.

Il est beaucoup utilisé en ameublement mais très élégant aussi en usage dans le prêt-à-porter.

Vous trouverez évidemment du ruban passepoil dans le commerce, dans la plupart des merceries. Comme le biais,  il y en a pour pas cher chez Mondial tissus ou encore chez Fil 2000 (celui utilisé pour cet article vient de  chez eux) et le marché Saint-Pierre à Paris. Les prix tournent autour 0,50€ à 2,5€ pour 60 cm. Il y en a du doré, du cuivré et de toutes les teintes !

Vous pouvez également en fabriquer par vous-même mais ce ne sera pas le sujet d’aujourd’hui !

Poser un passepoil

Maintenant que vous en savez un peu plus sur le passepoil, nous allons passer au montage ! Préparez-vous une petite pièce d’étude afin de vous entraîner et gardez-la précieusement pour l’appliquer sur vos futures créations.

Les éléments nécessaires pour votre pièce d’étude :

  • Deux rectangles de 15/20 cm de toile
  • 1 morceau de passepoil  de 20 cm

Première étape

  1. Installez tout d’abord votre pied-de-biche spécial fermeture à glissière ou votre pied-de-biche ganseur sur votre machine à coudre. Vous ne pouvez pas coudre avec votre pied normal car il faudra que vous passiez au plus près du cordon !
  2. Repassez votre toile avant de découper vos deux rectangles de tissu puis découpez-les.

Deuxième étape

1. Positionnez le passepoil sur l’endroit de votre tissu (toile), tout le long du bord puis l’épinglez. Le cordon est vers l’intérieur du tissu et la bande du tissu est du côté du bord.

poser un biaisposer un biais2. Maintenant que tout est positionné, piquez en point droit directement le long, au plus près du cordon sur la valeur de couture.

poser un biais

poser un biaisTroisième étape

  1. Posez l’autre rectangle sur le premier rectangle à assembler endroit contre endroit en alignant les deux bords (celui avec le passepoil et le rectangle sans passepoil). Le passepoil est ainsi pris en sandwich entre les deux épaisseurs de tissu. Et hop, on épingle ! N’hésitez pas à retourner les pièces pour voir si elles sont bien épinglées.poser un biais
  2. Enfin, piquez ! Essayez de coudre sur la première couture et vraiment au plus proche du cordon pour que le rendu soit joli.

poser un biaisQuatrième étape

1. Retournez votre pièce d’étude et couchez les coutures au fer à repasser. Ne lésinez pas sur le fer à repasser !

poser un biais

poser un biaisCinquième étape

1. Enfin, vous pouvez finir par surpiquer à ras le long du passepoil. Ne faites pas comme nous, choisissez pour la surpiqure soit un beau fil doré ou bien un fil dans la couleur de votre tissu si vous vous sentez moins à l’aise.

Tadaa, vous avez votre pièce décorée d’un beau passepoil !

poser un biaisQuelques mots pour la fin

Nous espérons que cet article vous aura éclairé sur le passepoil, le biais et leurs montages et que vous ne vous séparerez plus de ces finitions raffinées ! N’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé et à nous donner toutes vos petites suggestions pour les prochains articles tutoriels.

Chaleureusement,

L’équipe Artesane.

Respond to Apprenez à poser un biais et un passepoil pour des finitions délicates – Pas-à-pas illustré

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.