techniques de couture

5 techniques de couture que tout.es les débutant.es devraient essayer

Vous avez toujours souhaité apprendre à coudre et vous avez décidé de prendre le taureau par les cornes ?

Depuis le temps que vous avez acheté votre première machine à coudre, vous voilà enfin déterminé.e à vous en servir. La couture peut être une expérience très enrichissante, à condition de démarrer sur de bonnes bases. Au premiers abord, c’est une activité qui peut sembler assez intimidante, surtout lorsque l’on est totalement novice.

En effet, non seulement vous devez apprendre à utiliser une machine à coudre avec beaucoup de réglages et des points différents, mais en plus, vous devez aussi maîtriser de nombreuses techniques de couture. Le plus souvent, on ne sait pas à quoi sert tel ou tel gadget et on ne sait pas par où commencer.

Pas de panique, vous devez vous armer de patience et apprendre petit à petit, et surtout, vous devez pratiquer régulièrement pour progresser ! Nous avons donc réuni quelques techniques de base qui pourraient vous être utiles pour bien démarrer. Les techniques de couture suivantes, vous aideront à améliorer vos compétences.

Comment coudre et poser un passepoil

Le passepoil  fait partie des techniques de couture très décoratives. Il peut faire toute la différence, même sur le projet de couture le plus simple. Vous pouvez réaliser votre propre passepoil avec le tissu de votre choix ou vous en procurer dans le commerce.

Si vous voulez le confectionner vous-même, vous aurez donc besoin de longues bandes de tissu coupées en biais et mesurant environ 3 cm de largeur, et d’un cordon de 5 mm de diamètre.

Sur votre plan de travail, mettez votre biais bien à plat puis placez votre cordon au centre. Pliez votre tissu en deux sur ce dernier et épinglez-le pour garder le tout bien en place. Équipez votre machine à coudre du pied spécial pour fermeture à glissière et déplacez votre aiguille à droite ou à gauche. Chacun sera plus ou moins à l’aise pour coudre d’un côté ou de l’autre donc à vous de choisir. Vous pouvez alors piquer votre passepoil en ligne droite, au ras du cordon.

Une fois votre passepoil préparé, vous pouvez le coudre sur les bords d’une housse de coussin ou d’un sac par exemple. Pour poser votre passepoil sur une taie d’oreiller, posez-le en faisant correspondre son bord avec celui de votre taie. Veillez à ce qu’il soit entre les deux faces de votre housse de coussin, endroit contre endroit, et épinglez pour que vos pièces de tissu ne bougent pas pendant que vous cousez à la machine. Vous arrivez donc à la dernière étape où il ne vous reste plus qu’à coudre à 1,5 cm du bord.

Créer des fronces avec un fil élastique

Réaliser des fronces est une technique plutôt ancienne, mais elle peut très bien servir sur l’un de vos projets, par exemple, pour la ceinture d’une jupe ou pour cintrer une robe à la taille, entre autres. D’ailleurs, les fronces sont très décoratives, vous allez adorer le résultat ! Il y a également d’autres techniques de couture pour réaliser des fronces. À l’origine, cette technique n’utilisait pas de fil élastique, mais aujourd’hui nous avons l’avantage de trouver du matériel qui peut nous faciliter la vie. Attention néanmoins, cette technique qui utilise le fil élastique ne convient qu’aux tissus légers.

Elle consiste à utiliser du fil élastique sur la canette de votre machine et du fil ordinaire sur la bobine. Mais au lieu de remplir votre canette sur votre machine à coudre, vous devrez le faire à la main pour éviter de trop étirer le fil élastique. Il n’est pas non plus question de le laisser trop lâche, il faut très légèrement tirer dessus en l’enroulant sur la canette. Une fois votre canette remplie, vous pouvez l’introduire dans votre machine comme d’habitude.

Quant aux réglages, toutes les machines ne sont pas identiques, mais en général, il faut ajuster la longueur de point au maximum. Vous pouvez enfin commencer à coudre en faisant plusieurs lignes sur votre tissu pour obtenir de très belles fronces !

Varier vos finitions

Les finitions sont très importantes en couture, lorsqu’elles sont soignées, elles donnent un aspect plus professionnel à toutes vos créations. Il existe plusieurs techniques de couture que vous pouvez utiliser pour réaliser des finitions, en fonction de vos goûts et du modèle sur lequel vous travaillez. En voici quelques-unes.

Le point zig zag, que l’on retrouve sur quasiment toutes les machines à coudre, est le plus fréquemment utilisé pour éviter que le tissu ne s’effiloche. Il est à la fois facile et rapide à réaliser. Pour cela, une fois que vous avez terminé votre couture, il vous suffit de l’ouvrir et de piquer le long du bord du tissu avec le point zig zag de votre machine.

La couture anglaise est idéale pour cacher les bords coupés de votre tissu et elle est également très facile à faire. Pour commencer, vous devez coudre les deux pièces de tissus que vous souhaitez assembler envers contre envers à 1 cm du bord. Ensuite, coupez le surplus de tissu à environ 0,5 cm de la couture. Maintenant, vous devez retourner votre tissu pour que les deux pièces soient endroit contre endroit en veillant bien à faire ressortir la finition de la couture au bord. Pour terminer, faites une autre couture en ligne droite le long du bord.

Evidemment, il y a d’autres finitions de couture que vous apprendrez au fur et à mesure que vous vous perfectionnez, mais les deux que nous avons décrites ici sont les plus faciles à réaliser pour les débutants.

Faire des boutonnières

Lorsque vous cousez des vêtements ou des pochettes, entre autre, vous aurez, tôt ou tard, besoin d’un système de fermeture. C’est une des techniques de couture dont vous aurez besoin le plus souvent. La boutonnière est très souvent utilisée alors autant apprendre à en faire une dès maintenant !

Coudre des boutonnières peut sembler décourageant au début, mais heureusement, les machines à coudre actuelles sont modernes et sont presque toutes équipées d’un point spécial et d’un pied pour boutonnière. De ce fait, le processus devient beaucoup plus simple.

Avant toute chose, vous devez mesurer votre bouton parce que la longueur de votre boutonnière devra être plus grande de quelques millimètres. Par exemple, si votre bouton fait 1,5 cm de diamètre et 0,4 mm d’épaisseur, votre boutonnière devra mesurer 1,9 cm.

Dans un premier temps, tracez un trait de la longueur que vous souhaitez pour votre boutonnière sur votre tissu. Si votre boutonnière est horizontale, elle doit commencer à 3 mm du bord du bouton. Par contre, pour une boutonnière verticale, le bouton devra se situer au milieu.

Pour bien aligner toutes vos boutonnières, il est judicieux de tracer des traits au crayon tailleur à leur emplacement.

Passons à l’étape du réglage de la machine. Choisissez le point de boutonnière et commencez à coudre du côté gauche de votre trait puis arrêtez la couture à l’extrémité. Si votre machine est dotée de la fonction boutonnière automatique, continuez de coudre et votre boutonnière se terminera automatiquement. Dans le cas contraire, il vous faut retourner votre tissu et coudre de l’autre côté du trait.

N’oubliez pas d’arrêter votre couture quand vous arrivez à l’autre extrémité de votre boutonnière ! Pour finir, il ne vous reste plus qu’à découper la fente de votre boutonnière en prenant soin de ne pas couper le fil.

Réaliser des surpiqûres

Les surpiqûres sont des points de couture que l’on réalise sur l’endroit d’un vêtement ou de tout autre ouvrage de couture pour renforcer les coutures mais aussi et surtout pour ajouter une touche décorative. Cela peut paraître intimidant de coudre directement sur l’endroit du vêtement pour les couturier.ères novices, par peur de ne pas coudre droit ou de faire des erreurs, mais avec de la pratique vous y arriverez sans aucun problème.

Commencez par choisir un fil qui correspond bien à votre tissu. En prenant un fil dont la couleur est très proche de celle de votre tissu, les petites imperfections seront beaucoup plus discrètes. Si vous n’êtes pas encore très sûr.e de vous, n’hésitez pas à vous entraîner à coudre sur des chutes de tissus.

Vous pouvez faire des surpiqûres sur vos pièces, à environ 0,5 cm du bord, mais vous pouvez également tracer des motifs et coudre par-dessus pour décorer votre création.


Vous l’aurez sans doute remarqué, il y a des petits détails auxquels on ne pense pas toujours quand on commence tout juste à apprendre à coudre. Par exemple, qui aurait songé à apprendre à faire des surpiqûres ? Ce n’est pas un réflexe systématique puisque l’on a tendance à penser que réaliser des surpiqûres est juste une question de bon sens. Pourtant, en apprenant certaines petites choses à l’avance, vous verrez que vous progresserez beaucoup plus rapidement. En utilisant les 5 techniques de coutures que nous avons partagées avec vous, vous pourrez non seulement varier vos créations mais également améliorer vos compétences. Et surtout, gardez toujours en tête que votre principale alliée vers le succès est la pratique !

Article invité signé Annabelle, auteure du blog Wunderlabel et du site Wunderlabel ! (jetez y un oeil!)

À propos de l’auteure de cet article

Bonjour ! Je m’appelle Annabelle, j’ai 32 ans. Je suis maman d’un petit garçon de 1 mois et je suis rédactrice depuis un peu plus de 5 ans maintenant. En plus d’écrire, j’aime beaucoup de choses comme la couture, le jardinage, la musique… Et j’en passe! Au fait j’aime découvrir de nouvelles choses chaque jour, et aussi, partager ce que je sais : des astuces, des idées de bricolage, des conseils, etc.

Fascinée par les abeilles, je me suis lancée dans l’apiculture il y a quelques années déjà, une grande aventure ! Je m’occupe d’un tout petit rucher dans mon jardin. On me définirait comme quelqu’un de sérieux mais parfois je pense qu’il faut un brin de folie et de rêverie pour être créatif. J’aime profiter des choses simples de la vie, comme un bon livre et un bol de chocolat chaud quand il pleut… Je pourrais vous écrire des pages et des pages, mais ces quelques lignes vous en apprennent déjà beaucoup sur moi.

Respond to 5 techniques de couture que tout.es les débutant.es devraient essayer

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.